Critique-t-on trop souvent Oracle à tort ?