1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Xerox fermera sa coentreprise Fuji Xerox dès 2021

publié le mardi 26/06/2018

Xerox contre-attaque. Il a annoncé à Fujifilm, qui lui demande 1 Md$ de dommages pour avoir cassé leur projet de fusion, qu’il terminera dès 2021 leur coentreprise Fuji Xerox en Asie… tout en y référençant de nouveaux fournisseurs. Xerox motive sa décision en évoquant une fraude comptable importante et de graves problèmes logistiques.

 

Nouvel épisode dans le feuilleton américano-japonais de l’été. John Visentin, le nouveau patron de Xerox, a adressé le 25 juin 2018 à son homologue japonais, Shigetaka Komori, un courrier qui envenime leur relation commerciale déjà très tendue.

 

Selon John Visentin, cette lettre est une réponse à l’attaque en justice « injustifiée » déclenchée mi-juin par Fujifilm, qui lui réclame 1 Md$ de dommages et intérêts afin de compenser la rupture unilatérale de leur projet de fusion décidée en mai 2018 par Xerox : « Le procès n'est rien de plus qu'un stratagème de négociation désespéré et malavisé (de Fujifilm) pour sauver leur tentative de prise de contrôle, et qui reste à ce jour traité par la Cour suprême de l'État de New York ».

 

Encore une fois, John Visentin attribue aux erreurs de Fujifilm la décision des nouveaux dirigeants et administrateurs de Xerox d’annuler leur projet de fusion : « Fujifilm devrait réaliser que les problèmes de comptabilité interne chez Fuji Xerox étaient le résultat de leur mauvaise gestion, ce qui a rendu impossible la clôture de la transaction annoncée. Nous ne pouvons pas rester sans rien faire et les laisser plus loin nuire à notre marque emblématique ».

 

Une fraude comptable importante en Asie chez Fuji Xerox

Dans son réquisitoire, John Visentin enfonce encore le clou en parlant de fraude comptable importante : « Peu importe ce que vous dites aux médias japonais, il est très clair que le mauvais l'acteur ici est Fujifilm, pas Xerox. Fujifilm, en tant que propriétaire à 75% et partenaire Fuji Xerox, a caché à Xerox la véritable ampleur d'un massif et en cours fraude comptable à Fuji Xerox causée par la mauvaise gestion grossière de Fujifilm. La mauvaise gestion et la fraude comptable qui en résultent ont lourdement pesé sur notre transaction et nous ont coûté beaucoup de temps et d'argent ».

 

A titre d'exemple, John Visentin cible les relations de Fujifilm avec la Chine. Il estime « qu’inexplicablement, l’important chiffre d'affaires de Fuji Xerox qui provient de Chine n'a jamais fait l’objet d’enquêtes formelles, malgré des indications de pratiques comptables douteuses, et alors que la fraude comptable est rampante dans les autres territoires de Fuji Xerox en Asie ». Le PDG de Xerox considère au final que Fujifilm «  a également échoué à nous prouver que toute la corruption et la fraude chez Fuji Xerox ont été découverts et corrigés, car des rapports continuent d'indiquer que les contrôles internes sur les rapports financiers de Fuji Xerox sont terriblement inefficaces ».

 

De graves manquements réglementaires, logistiques et commerciaux

Le PDG de Xerox pointe aussi certains graves manquements réglementaires, logistiques et commerciaux de Fujifilm, qui rendent impossibles une conformité avec les lois comptables en vigueur aux Etats-Unis. Par exemple, « Il y avait plusieurs violations matérielles par Fujifilm et / ou Fuji Xerox de dispositions importantes contenues dans l'accord de souscription d'actions partagée et dans divers accords de notre coentreprise Fuji Xerox qui révèlent clairement votre manque de bonne foi ».

 

Xerox mettra fin à leur coentreprise Fuji Xerox et référencera des concurrents à Fujifilm en Asie

Le fabricant américain de photocopieuses annonce une série de mesures pour protéger ses intérêts et sa chaîne d'approvisionnement en Asie. John Visentin prévoit tout d'abord de référencer les produits de nouveaux fournisseurs. « Deuxièmement, nous établirons des partenariats avec des entreprises qui sont alignées sur la mission de Xerox afin de fournir une technologie et des solutions de classe mondiale. Troisièmement, nous croyons actuellement que Xerox sera beaucoup mieux servi en ne renouvelant pas notre accord de technologie avec Fuji Xerox quand il expire en 2021 ». Cette nouvelle rupture de partenariat risque d’être douloureuse pour Fujifilm, car Fuji Xerox génère presque la moitié de son chiffre d’affaires mondial…

John Visentin termine son courrier en expliquant qu’il présentera prochainement à ses actionnaires l'énorme opportunité pour Xerox de vendre ses produits directement sur le marché en croissance de l'Asie-Pacifique, avec l'utilisation exclusive du nom Xerox « et la création d’une chaîne d'approvisionnement plus efficace et mieux gérée que celle de Fuji Xerox aujourd'hui ».

 

Quel avenir pour Xerox ?

Cette reprise en main musclée de sa stratégie et de sa liberté d’action en Asie devrait être bien accueillie par les actionnaires et partenaires de Xerox, dont beaucoup commençaient à douter de sa gouvernance. Toutefois, cette longue bataille juridique et financière laissera des traces chez le fabricant américain de photocopieuses, lequel n’a toujours pas réglé les nombreux problèmes qui l’ont conduit à ce projet de fusion avec Fujifilm... Xerox mettra sans doute plus de temps que prévu pour renouer avec une croissance soutenue et redorer son image de marque innovante.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :