IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Xerox emprunte 24 milliards de dollars pour financer son OPA sur HP

publié le mardi 07/01/2020

John Visentin, le PDG de Xerox, a déclaré lundi 6 janvier vouloir rencontrer en toute urgence son homologue de HP Inc. « pour commencer à négocier cette transaction ». Et pour cause, alors que HP s’inquiétait de sa capacité à financer une telle OPA, Xerox dit avoir trouvé 24 milliards de dollars auprès de trois banques.

 

La pression monte entre HP Inc et Xerox en ce début 2020. Xerox joue sa dernière carte financière dans sa partie de poker visant à reprendre le fabricant d'imprimantes HP Inc… et se donner ainsi un avenir plus radieux, en théorie du moins.

 

Xerox officialise l’obtention d’une ligne de crédit de 24 milliards

Début janvier, le premier fabricant mondial de copieurs a donc pris l’initiative. Xerox a officialisé le 6 janvier 2020 l’obtention du soutien financier de trois banques à hauteur de 24 milliards de dollars. Dans une lettre ouverte, le PDG de Xerox, John Visentin, tente de rassurer le conseil d’administration de HP Inc. et son nouveau PDG, Enrique Lores, sur la solidité financière de son projet : « (Vous) et vos conseillers ont mis en doute notre capacité à lever les capitaux nécessaires pour financer notre proposition. Nous avons toujours maintenu que notre proposition n'est pas soumise à une condition de financement, mais afin de lever tout doute, nous avons obtenu des engagements de financement contraignants de la part de Citi, Mizuho Financial et Bank of America. »

 

L’arrivée de poids lourds du financement suffira-t-il à convaincre HP ?

Le 5 novembre, Xerox a proposé 22 $ par action dans le cadre d'une transaction combinant un paiement en espèces et un échange d’actions valorisant celle de HP à 17 $ par action. A l’époque, cette offre contenait semble-t-il un engagement de financement informel de la part de Citigroup. Une garantie jugée insuffisante apparemment par HP. L’arrivée dans l’accord de poids lourds du financement des entreprises tels que Mizuho Financial et Bank of America suffira-t-il à convaincre les actionnaires de HP ?

 

Carl Icahn est toujours en embuscade dans cette OPA agressive

M. Visentin semble le penser. Il revendique d’ailleurs dans sa lettre ouverte la tenue d’entretiens qualifiés de « constructifs avec certains des plus grands actionnaires de HP ». Sans révéler aucun nom, le PDG de Xerox affirme que plusieurs d’entre eux soutiennent le rapprochement des deux sociétés. Tout le monde pense bien sûr à Carl Icahn, milliardaire activiste qui reconnaît jouer un rôle dans cette OPA agressive. Rappelons que l'homme d'affaires opportuniste a révélé mi-novembre au Wall Street Journal posséder désormais 4,24 % de HP Inc, alors qu'il détient déjà 10,6 % du capital de Xerox. Carl Icahn espère ainsi gagner beaucoup d’argent à l’issue d’une fusion entre ces deux constructeurs américains d’imprimantes.

 

HP Inc. a déjà rejeté deux fois l'offre publique d'achat (OPA) de Xerox

Dès novembre 2019, les actionnaires de HP Inc. ont rejeté à deux reprises l'offre publique d'achat (OPA) de Xerox, estimant qu’elle sous-évaluait trop leur groupe. La valorisation boursière de HP est d’environ 33 Md$, soit près de 4 fois celle de Xerox. En outre, le constructeur s’inquiétait des faibles perspectives financières et du niveau d’endettement de Xerox, qui pénaliseraient le futur de la nouvelle structure issue de ce rapprochement. Toutefois, HP n’excluait pas une possible fusion avec Xerox, mais à ses conditions…, sans toutefois en donner publiquement les termes.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,
#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :