IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

VDN assume la quarantaine

publié le lundi 01/02/2010

En 2010, la priorité de Henry-Michel Rozenblum, secrétaire général du groupement VDN, est de faire passer son nombre de membres à une quarantaine, contre 23 en 2009. Fidèle au métissage qui a présidé à la création de VDN, le dirigeant recrute autant des ISV que des Var ou intégrateurs. Il s'intéresse tout spécialement aux nouveaux acteurs du Saas et du cloud computing. 

 

CBP (ChannelBP.com) : Quels sont les objectifs du groupement VDN pour 2010 ?
Henry-Michel Rozenblum, secrétaire général du groupement VDN : En 2010, ma première priorité est de prendre les mesures nécessaires pour faire passer notre nombre de 23 membres à une quarantaine d'ici fin 2011. La seconde est de réussir l'organisation de notre symposium VDN les 4 et 5 juin.

 

Pourquoi VDN souhaite-il recruter autant de nouveaux adhérents ?
Car notre groupement a besoin d'étendre sa couverture sur le plan géographique et d'enrichir les compétences verticales et les services que ses adhérents peuvent apporter aux PME des différentes régions. Or, nous avons très peu recruté les années passés afin de bien consolider notre activité. 

 

Quelles sont les régions où VDN pourrait se renforcer ?
Nous voulons améliorer notre couverture régionale dans les zones où nous ne sommes pas encore assez présents, tels que le nord, la Bretagne, la zone de Marseille, etc. L'une des autres priorités de VDN est d'élargir sa couverture géographique en accueillant des entreprises francophones du Belux, de Suisse et du Maghreb.

 

Quels types de Var ou d'ISV recruterez-vous en 2010 ?
VDN s'intéresse notamment aux nouveaux acteurs du Saas et du cloud computing pour enrichir notre offre de services, car le cloud deviendra une réalité en 2011.

 

Certains de vos adhérents investissent-ils déjà dans le Saas et le cloud computing ?
L'un de nos membres, l'éditeur Pixao, héberge déjà les applications de ses clients par exemple. Quant à DL Négoce, il propose également son offre de logiciels en Saas. Enfin, certains de nos Var ont un vrai savoir-faire dans l'infogérance. D'ailleurs, VDN a monté fin 2009 une commission hébergement pour sensibiliser nos adhérents au potentiel de cette offre.

 

Les adhérents de VDN sont-ils prêts à évoluer vers le Saas ou le cloud ?
Oui, car une majorité d'entre eux ont basculé vers la vente de services et de solutions depuis deux ans.

 

Les membres de VDN sont-ils toujours aussi fidèle à IBM ?
Certes, VDN travaille beaucoup avec IBM historiquement. Cependant, au moins la moitié des membres de notre groupement collabore désormais activement avec HP depuis 2 ans. Idem pour Oracle, dont les outils de développement sont appréciés, car nos adhérents réalisent encore beaucoup de développement spécifiques pour leurs clients. Je constate également que l'éditeur d'ERP Divalto a effectué une bonne percée en 2009 dans les portfolios de nos adhérents.

 

Pourquoi avoir privilégié un éditeur français comme Divalto ?
La moitié des membres de VDN sont des éditeurs français et il est logique qu'ils aient choisi un acteur du type Divalto. En effet, il leur offre de verticaliser leurs logiciels sur sa plateforme ERP, ce qui permettra à certains d'entre eux de ne pas avoir à réécrire leurs logiciels en totalité. Nos membres Inforquin et Erica travaillent déjà régulièrement avec Divalto par exemple.

 

Que pensez-vous des récentes acquisitions de grandes sociétés de services par les fournisseurs IT ?
Ces acquisitions de grandes sociétés de service IT n'inquiètent pas vraiment les membres de VDN car aucune d'entre elles n'offrent la même proximité de service aux PME situées en région. Or, nos clients cherchent des DSI dans les adhérents de VDN, une prestation que ne peuvent leur proposer ces grandes sociétés de service.

 

Vos relations avec les grossistes sont-elles bonnes ?
Nos relations avec les grossistes sont surtout bonnes avec des Vad comme Bestware et Logix essentiellement. En revanche, VDN ne dispose pas de relations suivies avec les grossistes IT généralistes.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :