IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Une majorité d’entreprises échouent à se conformer au RGPD

publié le vendredi 14/09/2018

Pour le compte de Talend, 451 Research a évalué cet été les réponses d’entreprises implantées en Europe aux demandes portant sur les articles 15 et 20 du RGPD. Les résultats ne sont pas fameux.

 

Entre le 1er juin et le 3 septembre 2018, 451 Research a évalué les réponses de 103 entreprises, implantées ou opérant en Europe, aux demandes portant sur l'article 15 (Droit d'accès de la personne concernée) et l'article 20 (Droit à la portabilité des données) du RGPD, les références au règlement dans les politiques de confidentialités et/ou mentions légales, ainsi que le délai de traitement et l'exhaustivité des réponses.

 

70% des entreprises sondées n’ont pas pu répondre aux demandes d’accès aux données personnelles et de portabilité dans le délai imparti d’un mois à compter de la réception de la demande, révèle une nouvelle étude de Talend, un spécialiste de l'intégration des données dans le cloud.

 

Près de 70% des entreprises testées n'ont pas répondu aux demandes de personnes cherchant à obtenir une copie de leurs données personnelles comme l'exige le Règlement Général sur la Protection des Données (RGPD) dans le délai d'un mois fixé par la réglementation.

 

 

Les autres résultats de l’étude sont les suivants :

 

Le taux de conformité au RGPD est plus élevé en dehors de l'Europe

Seulement 35 % des entreprises européennes (24% pour la France) interrogées ont pu fournir les données souhaitées. Il s'agit d'entreprises ayant leur siège social en France, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, en Suède et en Italie. Toutefois, avec 50 %, le taux de conformité est légèrement plus élevé pour les entreprises non-européennes, ce qui laisse à penser qu’elles ont adopté une approche légèrement plus proactive face au RGPD.

 

Le secteur du commerce est le moins performant

76% des entreprises du secteur du commerce n'ont pu répondre aux demandes formulées (70% en France), alors que le secteur le plus performant, celui des services financiers (banques et assurances), n'a obtenu qu'un taux de réussite de 50 %. Lorsqu'on analyse les résultats en profondeur, l’étude laisse à penser que les entreprises « traditionnelles » et celles qui sont entravées par des systèmes d’information traditionnels, éprouveraient plus de difficulté à se conformer au règlement.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :