IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Toshiba prévoit de ne racheter que les SSD d’OCZ

publié le mercredi 04/12/2013

Le constructeur Toshiba a annoncé le 2 décembre avoir conclu un accord avec OCZ Technology en vue de racheter la presque totalité de ses actifs en SSD. Mais il ne sera peut-être pas seul sur les rangs en cas de vente au plus offrant lors des enchères prévues par le code des faillites US…

 

En effet, la transaction ne sera finalisée que si ce leader japonais des mémoires flash et du stockage est choisi comme enchérisseur le plus offrant, dans le cadre du processus de vente par enchères prévu par le code des faillites des États-Unis (U.S Bankrupcy Code). Attention, un "chevalier blanc" pourrait se présenter à la dernière minute pour surenchérir. En effet, les technologies et brevets concernant le stockage de données sur mémoire (SSD) sont des actifs très recherchés actuellement. Le tribunal des faillites américain devrait accorder sous peu à OCZ Technology la protection qu'offre le chapitre 11 du code des faillites.

 

Toshiba veut devenir le numéro un du marché des SSD

Si Toshiba est choisi comme enchérisseur le plus offrant, ce constructeur IT japonais pense finaliser le rachat de ce spécialiste californien des disques SSD en janvier 2014. « Si nous remportons les enchères, la combinaison de notre technologie NAND de premier plan avec l’expertise d’OCZ en SSD nous permettra de renforcer davantage l’activité SSD de Toshiba », a confié M. Seiichi Mori, vice-président de la division Semiconductor et Storage de Toshiba et vice-président de cet industriel japonais. « Nous accordons de la valeur à l’activité SSD d’OCZ et à sa technologie, tant sur le marché de la consommation que sur le marché des entreprises, et nous sommes convaincus que cela renforcera nos capacités et nous aidera à nous emparer de la place de numéro un du marché des SSD. ». En revanche, Toshiba ne mentionne à aucune la reprise des activités d'OCZ Technology dans la mémoire Flash, un domaine où il est déjà l'un des leaders mondiaux.

 

Créer une solution de stockage totale incontournable

Hercules Technology Growth Capital, la société qui gère les actifs de ce pionnier de la mémoire Flash, reconverti dans le stockage sur SSD depuis 2010, a immédiatement accepté l'offre d'achat de la part de Toshiba. « OCZ se réjouit à l’idée de faire partie de Toshiba, un leader mondial dans le domaine des solutions de mémoire flash et de stockage », explique Ralph Schmitt, PDG d’OCZ Technology. « Toshiba apporte le capital, l’expertise et l’offre en mémoire flash NAND nécessaires, ce qui, allié à notre technologie SSD de pointe, va nous permettre de fournir à nos clients et entreprises clientes une solution de stockage totale incontournable. Cette combinaison contribuera à créer une force imparable sur le marché hautement concurrentiel des SSD. ». Empêtré dans un procès avec ses actionnaires, ce constructeur n'a pu rembourser en temps et en heure un prêt de 30 M$ à son principal créancier, Hercules Technology Growth Capital. Ce dernier a donc pris le contrôle de ses actifs. OCZ paie aussi au prix fort sa politique commerciale très agressive pour acheter toujours davantage de parts de marché.

 

Le stockage de données sur mémoire (SSD) rencontre un succès grandissant en 2013, tant sur les marchés BtoB que BtoC. Cette situation oblige les constructeurs IT positionnés uniquement sur les "anciennes" technologies de stockage ou de sauvegarde (disques durs, bandes, disques optiques, etc.) à investir pour rattraper leur retard sur ce segment de marché. C'est ainsi que Western Digital a racheté Stec, ou qu'EMC a pris le contrôle d'Extrem IO, l'un des principaux concurrents de Pure Storage ou de Violin.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :