IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Spie rachète les derniers actifs IT de Systemat

publié le mardi 20/02/2018

Spie, un conglomérat français du BTP, finalise en février 2018 l’acquisition de Systemat, un intégrateur IT belge en difficulté. Ce nouveau rachat permettrait à sa filiale Spie ICS (ex-Spie Communications), un intégrateur IT, de dépasser les 500 M€ de CA dans les pays francophones.

 

Nouvelle acquisition dans l'IT pour Spie, un conglomérat français présent dans les secteurs électrique et du BTP. Il finalise en février 2018 l’acquisition en Belgique de la maison-mère historique de l'intégrateur Systemat, laquelle rejoindra Spie ICS (ex-Spie Communications), un intégrateur qui porte les activités IT de Spie.

 

Dans le même temps, Rgroupe, une société détenant Rcarré vient de monter à 100% dans le capital de Systemat PSF (Agil-IT SA) au Luxembourg. Rgroupe détenait déjà 55% de cet intégrateur IT, qui vient d’être rebaptisé Rcube dans le Grand-Duché. Mi-2017, le tribunal du travail de Charleroi avait rejeté le plan de reprise de Sojuma, la division logistique belge de Systemat, par sa maison-mère.

 

Spie ICS dépasse les 500 M€ de CA dans les pays francophones

Le chiffre d’affaires de Spie ICS grimpe rapidement suite à ces multiples rachats (APX, Mer-ICT, PMS, S-Cube, Systemat, etc.) en Europe depuis cinq ans. A titre d’exemple, le rachat mi-2017 de la société française S-Cube lui apporte un chiffre d’affaires avoisinant les 50 M€, et celui de l’intégrateur IT belge Systemat, un chiffre d'affaires proche des 70 millions d’euros. A ce rythme, Spie Communications a depuis longtemps dépassé la barre des 400 M€ qu’il prévoyait d’atteindre en France d’ici fin 2013.

Selon nos calculs, les cinq entités de Spie ICS actives en Europe (Allemagne, Belgique, France, Pays-Bas et Suisse) devraient représenter un chiffre d’affaires cumulé approchant les 1,2 milliard d’euros en 2017, soit près de 22% du revenu global du groupe Spie (environ 5.2 Md€).

 

Le clap de fin de Systemat a une histoire particulière

En effet, Spie avait racheté en août 2012 APX Infogérance, la branche infogérance de l’intégrateur parisien APX, qu’il avait ensuite renommé Spie Infogérance et Services en 2013. Or, fin 2010, APX avait déjà racheté la filiale française du chaîniste belge Systemat à Net Maker, bureauticien qui l’avait lui-même acheté en 2008 à sa maison-mère belge Systemat.

Fondé en 1981, ce chaîniste belge fut à son apogée un concurrent d’Econocom, Allium, Top Info, Computacenter et SCC dans l’adressage des grands comptes francophones. En 2010, deux cadres de Systemat, Pierre Focant et Vincent Schalle, avaient monté un MBO pour prendre le contrôle de l’entreprise (20% à eux deux) en Belgique et au Luxembourg, en partenariat avec Euro Capital et Field (51%), un groupe d’investisseurs luxembourgeois.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :