IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Smartphone : Google concurrence son éco-système

publié le mercredi 06/01/2010

L'annonce par Google le 5 janvier du lancement, dès mi 2010 en France, de son smartphone tactile Nexus One va faire des vagues dans le channel. En effet, le moteur de recherche américain a décidé de vendre son produit en direct sur Internet. En effet, il entre en concurrence frontale avec tous les partenaires commerciaux et technologiques de son éco-système.

Tout d'abord, en privilégiant la vente en ligne d'appareils sans abonnements, Google casse le modèle indirect en vigueur dans la commercialisation des téléphones mobiles, sans doute dans l'espoir de gagner rapidement des parts de marché face à ses principaux concurrents. Même Apple n'avait pas osé aller aussi loin avec son Iphone, alors qu'il est l'un des rares constructeurs IT à disposer du canal de distribution et des outils nécessaires. Idem pour Microsoft, le créateur du système d'exploitation concurrent : Windows Mobile.

Officiellement, la direction de Google explique que "L'objectif de ce nouveau canal de distribution grand public Google est de permettre aux internautes d'acheter les appareils Android sélectionnés en ligne. Nous souhaitons également privilégier la simplicité avec un processus d'achat simple, des barèmes d'opérateur simples, ainsi que des conditions de livraison et de mise en route simples et accessibles". En France, seul SFR pourrait commercialiser dans l'immédiat le Nexus One avec un abonnement.

 Google concurrence directement les fabricants de smartphones embarquant Android
Il n'est pas certain que les opérateurs et les constructeurs de produits télécoms, qui ont investit et soutenu le lancement fin 2009 d'une vingtaine de smartphones équipés du système d'exploitation Android de Google, apprécient de se retrouver aussi rapidement en concurrence directe avec Google. D'autant que ce moteur de recherche met en avant ostensiblement son partenaire industriel asiatique HTC, l'un des principaux adversaires dans les smartphones d'acteurs comme Acer, Nokia ou Samsung par exemple. 

Le Nexus One sera vendu par Google à 529 dollars sans abonnement ou 179 dollars avec l'abonnement d'un opérateur télécoms. Ce produit intègre la technologie de suppression dynamique du bruit d'Audience, un écran OLED de 3,7 pouces, ainsi qu'un processeur Qualcomm Snapdragon cadencé à 1GHz. Exécutant Android 2.1, nouvelle version d'Eclair, le système d'exploitation intègre des innovations telles qu'un clavier à activation vocale permettant de dicter n'importe quel texte, des fonds d'écran dynamiques, une galerie de photos 3D, etc. Bien entendu, le produit est fourni avec une des applications Google telles que Gmail, Google Voice et Google Maps Navigation.

 Apple et Google : même combat dans les applications ?
En renonçant pour la commercialisation de Nexus One à tous ses beaux discours sur les vertus du canal de distribution indirect pour la vente de ses applications, Google a pris le risque de perdre la confiance de nombreux partenaires commerciaux et industriels. Arrivera-t-il à rattraper son retard sur Apple, qui dispose comme lui d'une stratégie privilégiant les applications au matériel ? Peut-être, si Google met les bouchées doubles sur la vente de publicités sur ses mobiles. Conscient du danger, Apple a annoncé le même jour que le lancement Nexus One l'acquisition de Quattro Wireless, une régie publicitaire spécialisée dans l'internet mobile… Microsoft s'est également positionné dans ce domaine dès 2009.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :