IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Serveurcom introduit une nouvelle stratégie de distribution

publié le vendredi 05/04/2019

En mars, Serveurcom a lancé une nouvelle stratégie de distribution pour accélérer sa croissance déjà rapide. L’opérateur télécoms BtoB parisien prévoit de réaliser 30 M€ en 2019, dont au moins la moitié en marque blanche. Une acquisition n’est pas à exclure.

 

 

Magazine CBP (www.channelbp.com) : Pourquoi Serveurcom a-t-il lancé en mars une nouvelle offre de distribution ?

Damien Watine, président et fondateur de Serveurcom, un opérateur télécoms BtoB parisien spécialisé dans les technologies IP, ADSL et Cloud : Serveurcom lance en avril la distribution, en France pour l'instant, pour ceux qui ne souhaitent pas vendre nos produits et services en Marque Blanche. Nos revendeurs réaliseront la vente, mais sans assurer la facturation, ni le niveau support de niveau 1. Serveurcom l'aidera à fabriquer sa marge avec ses services. Je rappelle qu'en parallèle, notre filiale Sarthe Telecom pratique aussi la vente directe en Sarthe avec depuis sa création

 

Ne risquez-vous pas de créer des conflits de canaux ?

Non, car la hiérarchie des marges est préservée. Celle de nos revendeurs sera moins élevée que ceux qui travaillent avec Serveurcom en marque blanche car ces derniers investissent davantage avec nous. C'est un choix. Nous les accompagnons aussi dans la montée en compétences avec des formations.

 

Quel chiffre d'affaires Serveurcom prévoit-il de réaliser en 2019 ?

Hors acquisition, et sans intégrer immédiatement les résultats de notre nouvelle stratégie de distribution, Serveurcom prévoit de réaliser entre 30 et 32 M€ en 2019. Un chiffre à comparer aux 25 M€ (+25%) que le groupe a généré en 2018, dont 17 M€ en marque blanche.

 

Comment expliquez-vous la croissance rapide de Serveurcom ?

Par la commercialisation des bons produits, la mise à disposition d'un service-client irréprochable et une approche commerciale bien industrialisée qui permet à Serveurcom de répondre rapidement aux attentes de nos distributeurs et clients.

 

Une acquisition est-elle à l'étude chez Serveurcom pour accompagner la forte croissance que vous annoncez pour 2019 ?

Ce n'est pas à exclure.

 

A l'instar de ses concurrents dans les télécoms IP BtoB, Serveurcom est-il à vendre ?

Serveurcom n'est pas à vendre. Toutefois il est flatteur de constater que notre entreprise jouit d'une bonne image car elle suscite l'intérêt. Des discussions avec des partenaires financiers pourraient nous intéresser pour renforcer notre position sur le marché. En tout état de cause, il est très important pour nous de conserver notre identité et notre position d'agrégateur de réseaux chère à nos partenaires.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #CBP, #Bellin, #BellinCBP, #GUIDECLOUD, #DATACLOUDADVISOR

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :