IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Sensibilisation et formation : ne pas négliger l’expérience utilisateur

publié le mercredi 24/04/2019

Les sujets liés à la sensibilisation et à la formation des collaborateurs occupent une place centrale au sein des entreprises et organisations publiques. Dans ce contexte, les directions concernées par ces sujets (Ressources humaines, informatique, générale, etc.) investissent des ressources de plus en plus importantes pour lancer des projets à grande échelle.

 

Ces initiatives ne peuvent qu’être saluées, car elles permettront de diffuser une culture de la sensibilisation auprès des collaborateurs. Mais avant d’arriver à ce résultat, il est fondamental de se poser la question du comment faire. En effet, déployer la culture de la sensibilisation est une donnée complexe qui nécessite de prendre de bonnes orientations.

 

Ne pas positionner la sensibilisation et la formation comme une contrainte

Tout d’abord, il est important de donner un sens à ses campagnes de sensibilisation et de déployer des projets qui sont compris par les collaborateurs. L’idée étant de les positionner comme acteurs de cette démarche. Ce point est une absolue nécessité qui permettra au projet de sensibilisation de vivre dans le temps et de devenir une réelle opportunité et non une contrainte. En ce sens, l’exemple vient d’en haut et il est important que le projet soit soutenu et promu par le top management de l’entreprise. 

 

Ne pas culpabiliser et jouer la carte de la montée en compétence

Il est aussi utile de ne pas positionner la sensibilisation comme un projet d’évaluation à des fins de « sanctions ». En effet, les campagnes de sensibilisation doivent permettre de s’améliorer en continu sur tel ou tel domaine et d’intégrer de nouveaux réflexes ou méthodes de travail. L’idée qui soutient cette démarche est donc d’accompagner au changement et de développer de nouveaux réflexes chez les collaborateurs. L’objectif est clairement d’encourager les collaborateurs à se former et non à les y contraindre. 

 

Prendre en compte la notion d’expérience utilisateur

Sur ce dernier point, il s’agit de raisonner sur les formats proposés. Cet élément est stratégique et permettra aux collaborateurs d’accéder à des contenus dynamiques et attractifs et non à des formats traditionnels souvent perçus comme rébarbatifs. En ce sens, la technologie a fortement fait bouger les lignes avec des formats comme les capsules vidéos ou encore les saynètes dynamiques. Leur point commun est de proposer de courtes sessions de manière interactive, personnalisées et engageantes. L’objectif est d’offrir aux apprenants des cursus simples, réguliers et efficaces qui ne mobiliseront pas des heures de cursus souvent décourageantes. 

 

L’expérience utilisateur est donc un point-clé de la formation. En travaillant sur ce point, il sera possible de véhiculer une culture de la sensibilisation dans l’entreprise et de mieux former ses collaborateurs.

 

Michel Gérard, PDG de Conscio Technologies 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :