IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

SCC refait son retard dans le Cloud en rachetant une filiale de Flow Line

publié le mardi 12/04/2016

En retard sur ses projets Cloud en France face à certains de ses concurrents, dont Econocom, l’intégrateur SCC a acquis ce printemps Flow Line Technologies. Ce groupe britannique pourrait procéder à d’autres investissements de ce type en 2016.

 

Cette division de Flow Line, un intégrateur IT lyonnais créé en 2001, qui a investit très tôt dans le Cloud, est spécialisée dans la fourniture de services d’infrastructure pour les data centers, les services d’Infrastructure As A Service, et de connectivité télécoms en tant qu’opérateur.

 

SCC développera l’activité Iaas de Flow Line

Or, il semble que Flow Line a préféré vendre cette activité à SCC car il n’avait pas les ressources nécessaires pour conserver, voire accroître, son avance dans le Cloud sans aide extérieure.  « Le rapprochement avec SCC va nous donner la taille suffisante pour asseoir notre notoriété et continuer notre croissance », précise Sébastien Gas, directeur général adjoint de Flow Line Technologies. « Nous avons pris très tôt le virage du Cloud, des télécoms et des services managés en structurant un outil industriel et des processus nous permettant d’être très pertinents auprès des ETI sur l’enjeu de l’externalisation. Nous capitalisons sur 15% de croissance annuelle, un CA récurrent à 65%, une fidélité des clients très importante ». Précisons que l’intégration de progiciels Sage est l’un des métiers historique de Flow Line.

 

SCC France

Une aubaine pour SCC qui peine à déployer les services et offres Cloud en France. A l’inverse, sa maison-mère britannique annonce des revenus dans le Cloud d’environ 80 M€ au Royaume-Uni. Outre-Manche, l’entreprise est devenue l'un des principaux centres de données et l’un des acteurs indépendants les plus importants sur le marché du cloud computing. SCC exploite déjà quatre de ses propres data centers avec plus de 2.000 racks et 14 Mv de puissance. L’ensemble fait partie d’un réseau de 18 data centers à l'échelle nationale. L’entreprise gère plus de 1500 serveurs virtuels basés-Cloud et 600 téraoctets de stockage cloud, à la fois pour les clients dans le secteur privé que dans le secteur public via son Cloud Gouvernemental sécurisé appelé « Sentinel by SCC » qui protège les données selon les normes de sécurité les plus élevées.

 

D’autres acquisitions à l’étude

James Rigby, président du conseil d’administration de Rigby Capital et président de SCC précise que son groupe « a d’ores et déjà prévu de nouveaux investissements qui nous permettrons dès cette année de renforcer les infrastructures existantes et de planifier de nouveaux développements. » Aujourd’hui, ses investissements s’élèvent à plus de 70 millions d’euros sur le continent. Par comparaison, l’un de ses principaux concurrents, l’intégrateur belge Econocom, avait annoncé en 2014 son intention d’investir environ 100 ME en Europe sur trois ans en direct, et via sa filiale Digital Dimension. Il a déjà réalisé plusieurs acquisitions dans l’édition logicielle, les services IT et le Cloud, dont celui de l’hébergeur marseillais Asp Serveur.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :