IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Salesforce renforcera son canal de vente indirecte en 2012

publié le jeudi 12/04/2012

De passage à Paris le 10 avril pour présenter à ses clients ses nouvelles solutions en mode Saas, Alex Dayon, le vice-président exécutif de l’éditeur Salesforce (en photo), a indiqué sa volonté de renforcer son canal de vente indirecte en 2012.

 

Les quelques revendeurs déployant les offres en mode Saas de Salesforce, un éditeur américain spécialisé dans les solutions collaboratives et de gestion de la relation client, étaient mieux valorisés qu’à l’accoutumée lors de cette édition parisienne du Cloud Force Tour. Sans doute parce que ce spécialiste de la vente directe les perçoit désormais davantage comme des accélérateurs de sa croissance, laquelle impressionne déjà par sa rapidité.

 

D’ailleurs, Alex Dayon, le vice-président exécutif (français) de cet éditeur, estime que « Le réseau des VAR et intégrateurs est important pour Salesforce. Mais la revente via ces canaux n’est pas encore très développé dans le groupe, du fait de notre modèle économique tourné dès l’origine vers la vente directe, mais nous y travaillons ». Ce dirigeant a précisé que le rachat fin 2011 de la société de conseil Model Metrics « nous aidera à mieux supporter notre réseau de vente indirect ».

 

Le channel est devenu un axe majeur de développement pour Salesforce

Jean-Louis Baffier, le directeur Europe EMEA des ventes technico-commerciales de SalesForce, confirme que le groupe prévoit de développer son canal indirect en 2012 pour déployer ses solutions vendues par ses soins en mode Saas : « Le channel est devenu un axe majeur du développement de Salesforce en Europe. Cet écosystème suit l’évolution de notre chiffre d’affaires, lequel double presque tous les ans ».

Il prévoit donc de recruter, en France notamment, des ISV et des VAR qui lui assureront le maillage commercial dont il ne dispose pas encore en région. Pour l’heure, SalesForce France revendique une dizaine de partenaires actifs pour adresser les PME et les ETI, dont des acteurs  comme EI Technologies, Kerensen ou Niji, mais aussi des SSII telles qu’Accenture et Cap Gemini.

 

Pour l’heure, le channel ne pèse que 10 à 15% des ventes de SalesForce en Europe. Ce pourcentage devrait monter rapidement dès 2012, en raison notamment de l’engouement des entreprises pour les offres Saas. Or, Salesforce reconnaît qu’il ne peut satisfaire seul toutes les PME. Il embauche donc actuellement des salariés chargés de développer son écosystème channel en France. Ils seront notamment chargés de relayer le futur programme partenaire que cet éditeur prévoit d’introduire en Europe cette année.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :