IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Salesforce investira 100 M$ en parallèle de l’IPO de Dropbox

publié le mardi 13/03/2018

Dévoilant mi-mars les détails de sa prochaine cotation au Nasdaq, Dropbox (DBX) révèle que Salesforce investira 100 millions de dollars en parallèle de son IPO. Les pertes de Dropbox ont beaucoup baissé en 2017, comme pour Salesforce, mais ces deux éditeurs IT demeurent déficitaires.

 

Nouveau rebondissement dans le récent partenariat liant les éditeurs américains Salesforce et Dropbox. Le 12 mars 2018, Salesforce révèle qu’il investira 100 millions de dollars en parallèle de l’IPO de Dropbox. Trois jours plus tôt, ces deux éditeurs IT dévoilaient un partenariat stratégique qui fera, dès le second semestre 2018, de la plateforme Dropbox l’outil de stockage en ligne de référence pour les logiciels de gestion de la relation client (CRM) de l’éditeur Salesforce.

 

Une intégration croisée de leurs plateformes logicielles

D’ailleurs, ce dernier s’engage à adopter la solution Dropbox Enterprise, tandis que Dropbox augmentera de manière significative son utilisation au sein de son organisation des logiciels Salesforce, dont Service Cloud, Marketing Cloud et PRM. Les travaux d’intégration en cours entre leurs plateformes logicielles permettront par exemple aux clients de créer des dossiers Dropbox personnalisés dans Salesforce Commerce Cloud et Marketing Cloud avec la nouvelle offre Digital Asset Engagement. Dropbox revendique 500 millions d’utilisateurs dans le monde, dont seulement 11 sont des clients payants.

 

Dropbox pourrait lever jusqu’à 648 millions de dollars

La firme californienne, qui vise une cotation sur le Nasdaq via une IPO, définit une fourchette d’introduction en bourse comprise entre 16 et 18 dollars par action. Cette opération lui permettrait de lever jusqu’à 648 millions de dollars, dont un quart ira aux actionnaires revendant des participations.

 

Andrew Houston, le principal dirigeant, détient 25,3 % du capital de Dropbox, pour 24,4 % des droits de vote. Son cofondateur associé, Arash Ferdowsi, en détient lui respectivement 10,3 % et 9,9 %. Les fonds d’investissement Sequoia Capital, Accel Partners et T. Rowe Price détiennent respectivement 23,2 %, 5 % et 3,5 % du capital de ce spécialiste californien du stockage en ligne

 

Les pertes de Dropbox baissent à 112 millions de dollars en 2017

Le nouveau document S-1 fourni en mars à la Securities and Exchange Commission (SEC) dévoile que les pertes de Dropbox ont beaucoup baissé l’année dernière. Elles étaient de 112 millions de dollars en 2017, contre 210 millions en 2016 et 326 millions en 2015. En parallèle, le chiffre d’affaires de ce fournisseur californien à lui progressé, passant de 604 millions de dollars en 2015 à 845 millions de dollars en 2016 (+ 40 %) et 1,1 milliard en 2017 (+ 30 %). Dans le même temps, sa marge brute a bondi de 32,5 % à 53,8 % (+ 21,3 points) et à 66,7 % (+ 12,9 points).

 

Dropbox et Salesforce signent ici un nouveau front contre deux autres géants américains du stockage en ligne dans le Cloud public, Amazon et Microsoft. On pouvait pourtant que croire la hache de guerre enterrée entre Salesforce et Microsoft depuis 2015. Cette année-là, Salesforce intégrait dans son offre les logiciels Microsoft Skype for Business, OneNote, Delve et Windows 10. Une rumeur circulait également sur le fait que Microsoft aurait pu lancer une OPA sur Salesforce.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :