IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

ROS accélère sa diversification dans l’IT et hors du réseau Xerox

publié le jeudi 12/03/2020

Le bureauticien ROS a racheté en mars 2020 son confrère DBS, sa première acquisition en dehors du réseau Xerox, afin de démarrer une stratégie multimarque sur un marché de l’impression en décroissance. Il va également investir davantage dans l’IT, via des acquisitions également, car le groupe cible les 100 M€ d’ici 2022.

 

Magazine Channelbp.com : Pourquoi ROS a-t-il racheté en mars 75% de DBS, un bureauticien lillois spécialisé dans les copieurs Sharp?

Philippe Rosenblum, président de ROS, un important concessionnaire Xerox français, et de sa holding Ros Participations : ROS a racheté 75% du capital de DBS, un bureauticien lillois qui exploite un parc d’environ 1600 copieurs, du Sharp principalement, pour un chiffre d’affaires proche des 3 M€. Cette opération de croissance externe présente trois bénéfices. Elle offre l’opportunité au groupe ROS de compléter sa couverture géographique dans le Nord, de renforcer son parc de copieurs, mais dans une logique multimarque cette fois-ci, et de se rapprocher de son objectif de 100 millions d’euros de chiffre d’affaires à l’horizon 2021-2022.

 

Quelle est la stratégie de ROS pour 2020 ?

L’objectif de ROS est de poursuivre sa diversification dans l’IT, par des acquisitions notamment, car le marché de l’impression est toujours en décroissance. Et pour atteindre les 100 M€, le groupe ROS va également investir dans une stratégie multimarque dans le Print, toujours dans une logique de « Guichet Unique ». Je rappelle que ROS est un précurseur dans la création d’un mix bureautique/IT en France. Par exemple, dès 2009, le groupe a racheté ResoPrint, un revendeur de solutions IT basé à Chatou (78) qui regroupe aujourd’hui nos activités IT et télécoms.

ROS a acquis ensuite Trekk/YouSaaS en 2014 et Kertel Cloud en 2017, puis notre confrère Espace Burocom en 2019, un concessionnaire Xerox installé à Saint-Denis (93).

 

Pourquoi ROS accélère-t-il sa diversification dans l’IT et sa logique multimarque en bureautique ?

Le groupe ROS doit réaliser d’autres acquisitions de revendeurs IT ou de confrères. En effet, ce type d’opérations constituent aujourd’hui l’essentiel de la croissance d’une majorité de bureauticiens sur un marché du print baissier, et où je constate un recul relatif de la rentabilité des copieurs. Ces deux facteurs accélèrent la concentration entre les acteurs du marché. En outre, un bureauticien monomarque comme ROS est confronté au fait qu’il y a de moins en moins de concessionnaires Xerox indépendants à racheter. De toute façon, il est peu probable que ce fournisseur nous laisse acheter tous les concessionnaires à vendre…

 

La part de Xerox dans le chiffre d’affaires du groupe ROS est-elle toujours dominante en ce début 2020 ?

En 2019, le groupe ROS a réalisé 55 M€ de ses 73 M€ de chiffre d’affaires en bureautique pure avec Xeroboutique, enseigne qui est devenue en 2019 l’un des trois principaux concessionnaires de Xerox en France suite au rachat de Burocom. Les 18 M€ restants proviennent de nos activités et services dans l’IT et les télécoms, mais aussi dans l’hébergement et la vente de notre offre Box to Cloud.

 

Quelle pourrait être la part de l’IT dans vos futurs 100 M€ de chiffre d’affaires ?

Cela dépendra de nos opportunités d’acquisition. Sur les futurs 100 M€, mon objectif est de réaliser au moins 30 M€ dans l’IT et les télécoms en 2021.

 

Comment ROS met-il en œuvre sa stratégie de diversification dans l’IT et sa nouvelle approche multimarque en bureautique ?

J’ai créé en février 2020 la filiale ROS DEV afin d’initier cette stratégie d’acquisition de revendeurs multimarques, dont celle de DBS en mars 2020. Je précise que le groupe a toujours grossi par acquisitions successives depuis sa création, mais sans acheter 100% du capital de la société et en laissant son dirigeant en place. Celui-ci demeure actionnaire de l’entreprise et il devient un acteur important du développement du groupe ROS.

 

Quelles typologies d’acteurs ROS cherche-t-il à acquérir ?

Le groupe ROS s’intéresse notamment à des acteurs dans les télécoms car le modèle économique de ce marché est proche du notre. Je cherche aussi à racheter de la clientèle afin de réaliser davantage de ventes croisées pour tout notre catalogue de produits.

 

Comment ROS financera-t-il ses nouvelles acquisitions ?

ROS est un groupe indépendant qui a financé l’acquisition de DBS et toutes celles à venir par de la dette.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :