IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Pourquoi Numergy devient à son tour hébergeur de données de santé

publié le mardi 01/07/2014

Le 17 juin dernier, l’opérateur de Cloud souverain Numergy a décroché le très convoité agrément d’hébergeur de données de santé (HDS) pour son offre Numergy Santé. A la grande satisfaction de ses partenaires.

 

Numergy a fait son entrée en juin 2014 dans le cercle très fermé – mais qui a tendance à s’élargir en 2014 - des hébergeurs français des données de santé (HDS). Un agrément étatique long et coûteux à obtenir dans lequel plusieurs de ses confrères ont investi depuis 2013, dont Claranet, Coreye ou Hisi par exemple. Des Cloud builders tels que APX, Cheops, etc. ont également décroché ce précieux sésame.

 

Cet agrément « hébergeur de données de santé » leur ouvre à tous les portes du marché de la santé, lequel est généralement fort rentable en France. En effet, il est indispensable pour héberger des données de santé émanant de clients publics ou privés (cliniques, maison de retraite, hôpitaux, etc.). Son obtention résulte de la volonté des pouvoirs publics d’encadrer et de garantir le dépôt et la conservation des données, tout en garantissant leur pérennité et leur confidentialité. Car ces hébergeurs s’engagent à mettre ces données uniquement à disposition des personnes autorisées, selon des modalités définies par contrat. Enfin, ils doivent s’assurer de leur restitution en cas de besoin ou en fin de contrat. Numergy Santé garantit donc une très haute disponibilité (99,99%), une solution de PRA (Plan de Reprise d’Activité), ainsi que le chiffrement des données. Les environnements des utilisateurs bénéficient également de la surveillance du SOC (Security Operation Center) inauguré en mai dernier par cet opérateur de Cloud souverain

 

Les premiers partenaires de Numergy se forment déjà

Plusieurs partenaires de Numergy, dont l’intégrateur Antemeta ou l’éditeur Oodrive, suivent, après la signature d’un contrat spécifique, une formation en juillet pour obtenir une certification élaborée par Numergy. Philippe Tavernier, président de Numergy, se félicite d’être le premier acteur français à, selon lui, combiner cet agrément à un mode distribution indirect : « Cet agrément s’inscrit parfaitement dans la stratégie et dans le positionnement de market maker de la marque qui est la première à offrir un tel service combiné à un mode de distribution indirecte. Il souligne et confirme le très haut niveau de sécurité et de disponibilité de la plateforme que nous opérons. Ces deux garanties sont des éléments majeurs des engagements que nous proposons à nos partenaires et à leurs clients.»

 

Bertrand Bombes de Villiers, le directeur général adjoint en charge de l’activité Cloud d’Antemeta, un intégrateur qui dispose d’une offre Cloud et de services managés depuis 2007, est satisfait d’investir dans une certification HDS : « Grâce à ce partenariat avec Numergy, nous allons élargir notre catalogue de service au secteur de la santé. C’est un secteur que nous connaissons bien car nous accompagnons de nombreux centres hospitaliers dans la transformation de leur système d’informations. Ce nouveau service va sans aucun doute offrir une valeur ajouté significative à nos offres existantes ».

 

Edouard de Rémur, le directeur commercial d’Oodrive, confirme que cet éditeur est également très intéressé par cette certification HDS : « Nous faisons déjà confiance à Numergy pour héberger nos solutions de partage et de sauvegarde à destination des entreprises. La sécurité et la localisation des données ont été les facteurs déterminants lorsque nous avons choisi d’héberger les données de nos clients sur le Cloud Numergy. L’agrément reçu pour l’hébergement des données de santé ne fait que renforcer notre partenariat et élargir notre champ de compétences ».

 

Mais que se passe-t-il au final si l’un des acteurs ayant obtenu l’agrément ou la certification HDS est racheté par l’un de ses concurrents étrangers, américain par exemple… ? CBP enquête sur le sujet.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :