IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Plus de temps et de flexibilité pour innover : défi relevé chez APRR grâce à MTI

publié le mercredi 19/02/2020

Dans le cadre du renouvellement de ses infrastructures de stockage, le service Infrastructures Informatiques d’Autoroutes-Paris-Rhin-Rhône a fait appel à MTI, tant pour son expertise sur la migration d’équipements que pour la qualité de son accompagnement et de son conseil.

 

APRR, le savoir-faire autoroutier 

4ème groupe autoroutier en Europe, 2ème français, Autoroutes Paris-Rhin-Rhône (APRR) du groupe Eiffage est un des grands de la concession autoroutière. 3 500 collaborateurs assurent quotidiennement l’exploitation de 2 323 km d’autoroutes pour 23 millions de clients, véhicules légers et poids lourds.

 

Au sein de la Direction de l’Ingénierie et des Systèmes d’Information de APRR, le service Infrastructures Informatiques est divisé en trois entités : Bases de données, Windows et virtualisation, et enfin Unix et stockage, laquelle prend en charge la grande majorité des applications métiers de la société. L’équipe est composée de 4 collaborateurs polyvalents, responsables des systèmes Unix, AIX comme Linux, du réseau et des équipements de stockage SAN (switches, baies et virtualisation) et de la sauvegarde des systèmes.

 

Libérer les ressources IT pour les projets stratégiques

La partie Unix requiert beaucoup d’attention et l’équipe est de plus en plus impliquée dans les projets de développements applicatifs. Or les limites de volumétrie, les exigences de performance, ainsi qu’un temps trop important d’administration des équipements freinent les nouveaux projets.

 

Ludovic Choquet, ingénieur système APRR, est en charge du renouvellement des infrastructures : « Pour répondre à nos enjeux, nous avions une volonté de consolidation des équipements, de réduction des coûts de maintenance et de généralisation de l’environnement de stockage en flash. » Sont concernées d’une part une infrastructure composée de baies VNX datant de 2012, et d’autre part des baies XtremIO / VPLEX dédiées à la production.

 

Le choix d’un prestataire de confiance

Après avoir comparé les solutions de plusieurs constructeurs, APRR a choisi de poursuivre avec les équipements Dell EMC. Courant septembre 2018, une consultation de trois intégrateurs est lancée sur la base d’un cahier des charges posant comme objectif de poursuivre la virtualisation du stockage.

 

Il était attendu des intégrateurs qu’ils respectent les choix de matériels opérés par APRR, la différence se faisant sur la qualité du service, l’accompagnement et les modalités de réalisation des migrations notamment. L’équipe recherchait une forte expertise technique mais aussi l’assurance d’une relation de confiance. « La proximité avec notre intégrateur est aussi importante que son savoir-faire » rappelle Ludovic Choquet.

MTI est sélectionné sur l’ensemble de ces critères, la prestation proposée s’accompagnant en outre d’un engagement de résultat sur la performance et sur la migration des baies XtremIO / VPLEX et VNX, de 150 machines AIX et de machines virtuelles VMware, ceci sans interruption de service. Enfin, l’équipe tenait aussi à gagner en expertise. Un transfert de compétence a ainsi été réalisé dans le cadre du projet.

 

Un déroulé de projet tout en fluidité

Les 6 baies de stockage (4 VNX et 2 XtremIO) de première génération et la solution de virtualisation VPLEX VS2 sont remplacées par 2 baies XtremIO et VPLEX dans sa nouvelle version VS6, tandis que 2 baies Unity sont réservées à la partie NAS. L’ensemble de l’équipement est approvisionné en janvier 2019.

 

MTI avait pour mission d’orchestrer en toute autonomie le projet et l’intervention des différents acteurs. Il était nécessaire de tenir compte de diverses contraintes constructeur, dont les délais de reprise de l’ancien matériel, mais aussi et surtout la responsabilité incombant à Dell EMC du remplacement des moteurs VPLEX.

 

Une fois l’implémentation mise en œuvre, les différentes migrations ont suivi à un rythme soutenu. Pour des problématiques de place, les baies Unity ont été traitées en premier, suivies de la partie SAN. Parmi toutes les étapes du processus, la partie AIX était notamment redoutée, puisqu’elle nécessitait une compétence d’administration Unix supplémentaire. « Nous avons abouti un mois avant le délai estimé, soit début juin 2019, le projet s’est donc très bien déroulé. » sourit Ludovic Choquet qui souligne avoir été bien épaulé par le chef de projet MTI. 

 

Des bénéfices immédiats et des projets pour l’avenir

L’équipe a immédiatement profité d’un allégement conséquent de sa charge de travail, l’administration des baies étant amplement simplifiée. Quant aux performances, pas une seule sollicitation ne s’est fait entendre en 6 mois d’exercice. Pour Ludovic Choquet, « c’est aussi satisfaisant que confortable. Nous avons amélioré la productivité et gagné une forme de tranquillité ! ».

 

L’équipe fait également pleinement confiance aux baies Dell EMC avec lesquelles elle n’a jamais connu, en 7 ans, d’incident majeur. La même sérénité semble se confirmer avec le recul d’un semestre sur les nouveaux équipements.

 

Aujourd’hui entièrement autonome sur la gestion de ses infrastructures, l’équipe Unix et stockage de APRR a particulièrement apprécié les bonnes relations entretenues avec l’équipe MTI, dans un climat chaleureux et respectueux des engagements pris. Des relations d’une grande cordialité qui se confirment dans le cadre de nouveaux projets avec MTI pour la rénovation d’autres systèmes dédiés du concessionnaire autoroutier.

 

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :