IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Permira et Advent pourraient racheter l’activité grand public de Symantec

publié le lundi 09/09/2019

Les sociétés de capital-investissement Permira et Advent International pourraient acquérir le pôle grand public de Symantec pour plus 16 milliards de dollars selon le Wall Street Journal. L’éditeur vient de céder son pôle BtoB à Broadcom pour 14.5 Md$.

 

Le démantèlement de Symantec se poursuit. Celui qui fut pendant longtemps le leader mondial incontesté des anti-virus et de la cyber sécurité, grâce au célèbre logiciel Norton notamment, est à la peine face à la concurrence. Et pourtant, ce marché est toujours très porteur, pour les fournisseurs qui ont bien pris le virage du Cloud par exemple…

 

Permira et Advent International débourseraient plus de 16 milliards de dollars

Après avoir cédé mi-août son pôle BtoB à Broadcom, un fabricant de semi-conducteur, l’éditeur serait sur le point de trouver un nouvel actionnaire pour acquérir son activité grand public. Selon le Wall Street Journal, Permira et Advent International, deux sociétés de capital-investissement, l’une britannique et l’autre américaine, seraient prêtes à débourser au moins 16 milliards de dollars pour la racheter. Selon l’agence Bloomberg, ces deux investisseurs auraient bénéficié cet été du support de Greg Clark, l’ex-PDG de Symantec, pour aligner une contre-proposition face à l’offre de Broadcom, mais sur le pôle BtoB ET retail de Symantec.

 

Une activité Retail se porte mieux que le son pôle BtoB de Symantec

L’activité retail, qui génère environ 50% des revenus de Symantec, mais 90% de sa marge opérationnelle, se porte mieux que celle de son pôle BtoB depuis quelques années. Symantec a annoncé pour sa fiscale 2019 un chiffre d’affaires total de 4.7 Md$, en léger recul par rapport à celui de 2018 (4.8 Md$). En cause, les résultats insatisfaisants de son pôle Entreprise, qui représente aussi 51% de son chiffre d’affaires total. En août, Symantec affichait une capitalisation boursière de 14,51 milliards de dollars.

 

Symantec va réduire ses effectifs

Symantec a aussi annoncé le mois dernier un plan de restructuration pour l’exercice 2020 qui vient de démarrer afin d'améliorer sa productivité et de réduire la complexité dans la façon dont elle gère ses activités. L’éditeur va réduire son effectif mondial d'environ 7 % dans les trimestres à venir et il va fermer certaines installations et datacenters. Ce plan de restructuration coûtera environ 100 millions de dollars à Symantec, dont environ 75 millions de dollars au titre des indemnités de départ et de cessation d'emploi et 25 millions de dollars pour des fermetures de sites. Symantec avait procédé dès mai 2016 au licenciement d’environ 10% de ses effectifs mondiaux, comme tous les ans depuis 3 ans environ.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :