1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Pas de croissance pour Groupe Open en 2010

publié le lundi 07/02/2011

La SSII est toujours en décroissance en 2010, malgré sa réorganisation et la cession de sa filiale canadienne Consultem en août 2010. Groupe Open annonce en effet un chiffre d’affaires de seulement 260,4 ME pour 2010, en retrait de 9,6%. Ce chiffre intègre la diminution du nombre de collaborateurs productifs. Ils n’étaient plus que 2 800 au 31 décembre 2010, contre 3 150 au 31 décembre 2009.

 

Toutefois, la direction de cette société de services indique que certains indicateurs rendent compte d’une reprise de son activité au quatrième trimestre : le Taux d’Occupation est en hausse de trois points à 87.1% (contre 84.1% au 4ème  trimestre 2009) et le Taux Journalier Moyen est en augmentation (403 € contre 386 €). Sur l’année, le Taux d’Occupation de Groupe Open s’élève à 87.1% (contre 84.9% en 2009) et le Taux Journalier Moyen à 393 €, contre 386€. Enfin, pour la première fois depuis deux ans, le solde net des recrutements est redevenu positif au cours du trimestre.

 

Groupe Open restructure ses filiales à l’international

Autre élément de restructuration de son activité, à l’international cette fois-ci : les entités belges et néerlandaises ont été intégrées aux structures opérationnelles et à la Région Grand Nord. Par ailleurs, les performances bénéficieront à court terme de la cession des entités non stratégiques et du démarrage encourageant des activités en Chine, notamment dans le secteur de la distribution. Il n’en reste pas moins que le chiffre d’affaires à l’international de Groupe Open a chuté de 22,5% à 35,5 ME en 2010, et de 30% rien qu’au 4e trimestre.

 

Une amélioration des offres de services

Point positif, Groupe Open a amélioré le déploiement de ses offres sur 2010. Dans l’ingénierie Applicative, la société a mis en place un programme de structuration de ses offres technologiques (Machine to Machine, Mobilité, Multimédia, Portails), et sectorielles (OPEN Santé, Smart grid), remportant ainsi des contrats d’envergure, à l’image des projets SALSAT (télémédecine) et SNCF (trains communicants). L’activité Infrastructures Services a également renforcé son panel d’offres et notamment enregistré le gain d’un important contrat pluri-annuel dans le secteur de l’Energie. Le Conseil bénéficie de l’élan consécutif à de récentes nominations, grâce au gain de plusieurs contrats entre autres dans le secteur de la Distribution.

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :