IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Orange Cloud for Business prévoit de doubler sa taille en 2022

publié le mardi 18/09/2018

L’intégrateur Orange Cloud for Business (OCB) prévoit de devenir rentable et de doubler de taille à l’horizon 2022, grâce à une croissance organique soutenue et à de nouvelles acquisitions. En dehors de France notamment, où OCB prévoit de réaliser au moins la moitié de son chiffre d’affaires.

 

Bonne nouvelle. L’opérateur télécoms Orange considère enfin le Cloud comme l’une de ses priorités stratégique. A sa décharge, soulignons que la création d'un vrai portfolio unifié dans le Cloud, tout d'abord dans les Infrastructures as a service (Iaas), puis dans le Paas ensuite, est une activité relativement récente chez Orange Business Service (OBS). Elle remonte au lancement il y a 5 ans de sa filiale Orange Cloud for Business (OCB), entité qui a regroupé les différentes activités Cloud et intégration IT de l’opérateur télécoms Orange ; puis les équipes issues de ses acquisitions, dont celle de Cloudwatt en 2015. Et plus récemment, celle du prestataire Cloud scandinave Basefarm durant l'été 2018 pour 350 M€.

 

OCB prévoit de doubler de taille d’ici 2022

La direction d'Orange Cloud for Business affiche à nouveau des objectifs ambitieux dans le Cloud, dont celui de doubler de taille d’ici 2022 grâce à une croissance organique annuelle de 25% dès 2018. Mais sur la base de quel chiffre d'affaires ? Mystère. Orange ne dévoile pas les résultats détaillés de ses divisions.

Restons prudents. Souvenons-nous qu’en 2012, Orange Business Services avait annoncé qu'il atteindrait 500 M€ de chiffre d'affaires dans le Cloud d'ici fin 2015. Un objectif revu à la baisse ensuite début 2015 par Thierry Bonhomme, alors président d'Orange Business Service (OBS). Le dirigeant nous avait alors déclaré que son groupe devait réaliser au moins 300 ME d'ici fin 2015. Ce chiffre n’incluait pas son activité infogérance à l’époque semble-t-il. 

 

Orange Cloud for Business deviendra rentable dès 2020 a priori 

« Les 500 ME de chiffre d’affaires dans le Cloud ne sont plus un challenge pour Orange désormais », nous a confié Stefan Kanis, directeur général d'Orange Cloud for Business. Sous-entendu, OCB aurait déjà passé ce cap. Seule ombre au tableau, OCB n'est pas encore rentable, « car notre entité supporte de lourds investissements, mais Orange Cloud for Business le sera dès 2020 a priori », estime Stefan Kanis. Précisons quand même que le Cloud ne représente encore qu’une petite partie des 7,25 MdE réalisés en 2017 par Orange Business Service.

 

25% de croissance organique annuelle en 2018

OCB parait bien parti pour remplir ses objectifs dans le Cloud en 2018 : « Orange Cloud for Business table sur 25% de croissance organique en 2018, mais nous envisageons de réaliser une progression de notre chiffre d'affaires encore supérieure grâce à de nouvelles acquisitions. », précise encore Stefan Kanis. « Notre division a déjà enregistré environ 18% de croissance rien qu'au premier semestre 2018 par rapport à la même période de 2017 ».

OCB prévoit également de faire évoluer les géographies contributives à son chiffre d’affaires, qu’il réalise toujours en France à hauteur de 50%. Ce pourcentage va baisser mécaniquement avec ses futures acquisitions en Europe et ailleurs, dont celles de Basefarm. L’Europe représente déjà 40% de son chiffre d’affaires généré hors France. OCB investit également beaucoup en Asie, comme en témoignent son adhésion à la Cloud Alliance et la signature cet été d’un partenariat technologique important avec le constructeur chinois Huawei.

 

Orange Cloud for Business investit davantage dans le Cloud public 

Dans le détail, le Cloud privé représente toujours au moins 80% du chiffre d'affaires Cloud d'OBS et de sa filiale. Toutefois, ses dirigeants espèrent baisser sa contribution à 60% d’ici fin 2022. Raison pour laquelle OCB, qui se dit « Cloud agnostique » et désireux d’être reconnu comme un opérateur multi services du Cloud, a référencé en 2018 les plateformes des deux leaders mondiaux du Cloud public, Amazon et Microsoft.

 

Toutefois, OCB maintient son offre propriétaire dans ce domaine, Flexible Engine, afin de rassurer ses grands clients intéressés par des offres de Cloud hybrides françaises. « Orange Cloud for Business maintient sa propre offre de Cloud public car les DSI y trouvent des fonctionnalités que ne proposent pas AWS et Microsoft. En outre, les DSI préfèrent diversifier leurs sources d’approvisionnement dans le Cloud », indique Stefan Kanis.

 

Reste à savoir comment OCB compte valoriser l’expertise de « Cloud souverain » héritée du rachat de Cloudwatt à l’heure où le Gouvernement remet cette problématique au goût du jour…

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :