IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Objectif Libre renforce le pôle conseil de Linkbynet

publié le jeudi 28/02/2019

L’infogéreur et intégrateur IT parisien a signé en février 2019 sa troisième acquisition en deux ans avec le rachat d’Objectif Libre. Ce petit spécialiste du conseil et de l’intégration de  projets DevOps et Cloud en open source renforce le pôle conseil de Linkbynet. Plusieurs autres acquisitions sont aussi à l’étude en France et dans le monde.

 

 

Magazine CBP (www.channelbp.com) : Pourquoi Linkbynet a-t-il racheté Objectif Libre en février 2019 ?

Stéphane Aisenberg, co-fondateur et PDG de Linkbynet, un infogéreur et intégrateur IT parisien : Afin de mieux aider nos clients à monter leurs projets DevOps et Cloud avec des technologies du type Ansible, Kubernetes, OpenStack, Docker, etc. Objectif Libre emploie une trentaine de collaborateurs qui possèdent des niveaux d'expertise élevés sur la plupart d'entre elles. Son acquisition permet à Linkbynet de renforcer son pôle conseil, que nous avions déjà étoffé avec les rachats de Securiview et de Treeptik auparavant. Christophe Sautier, le président d’Objectif Libre, rejoint notre conseil d'administration.

 

Que pèse l'activité Conseil dans le chiffre d'affaires de Linkbynet ?

Suite à l'acquisition d'Objectif Libre, dont le chiffre d'affaires avoisinait les 2 M€ en 2018, le Conseil représentera environ15% du chiffre d'affaires de Linkbynet en 2019, lequel devrait approcher des 85 M€, contre 72 M€ en 2018. Les effectifs de notre pôle Conseil devraient grimper à près de 100 collaborateurs dès fin 2019.

 

Linkbynet parviendra-t-il à atteindre ces objectifs sans réaliser d'autres acquisitions en 2019 ?

Effectivement, Linkbynet en étudie plusieurs dès 2019. Notre ambition est de jouer un rôle actif dans la consolidation de notre secteur. Raison pour laquelle nous ciblons notamment des sociétés de conseil dotées de compétences dans la sécurité et la transformation des systèmes d'informations vers le Cloud.

 

En France uniquement ?

Non, Linkbynet prévoit de réaliser plusieurs acquisitions en dehors de France, en Asie notamment, zone où le groupe enregistre déjà une bonne croissance.

 

Que représente l'international dans le chiffre d'affaires de Linkbynet ?

Linkbynet réalise environ15% de son chiffre d'affaires à l'international, contre seulement 3-4% il y a quatre ans. La croissance de nos filiales à l'étranger est plus rapide que celle de notre entité française.

 

Linkbynet prévoit-il également de renforcer d'autres pôles d'activité en 2019 ?

Linkbynet se renforcera également dans la cyber sécurité, domaine qui a enregistré, avec le conseil, la croissance la plus rapide dans le groupe.

 

Comment financez-vous vos acquisitions ?

Cela dépend des cas et de la taille de l'entreprise acquise, mais souvent en fonds propres. L'entrée en 2016 de Keensight au capital de Linkbynet, dans le cadre de notre levée de fonds de 50 M€, nous aide à financer nos acquisitions.

 

Linkbynet va-t-il renforcer aussi ses activités historiques de Services IT Managés cette année ?

A priori non. Notre activité historique se porte bien. Elle représente toujours au moins 70% du chiffre d'affaires de Linkbynet.

 

Le Cloud a-t-il encore participé à la croissance de Linkbynet en 2018 ?

C'est certain. Une grande partie des 150 collaborateurs recrutés en 2018 travaille sur des projets liés au Cloud. Avoir été nommé en 2018 par Microsoft Partenaire des Services Managés sur le Cloud Azure a accéléré notre reconnaissance par les clients.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #CBP, #Bellin, #BellinCBP, #GUIDECLOUD, #DATACLOUDADVISOR

Moyenne: 3 (2 votes)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :