IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

NTT Com prend le contrôle de Transatel

publié le samedi 02/03/2019

NTT Communications devient en février l'actionnaire majoritaire de Transatel, un opérateur télécoms français virtuel (MVNO). La filiale TIC internationale de l’opérateur télécoms nippon NTT est particulièrement intéressée par ses offres de connectivité cellulaire pour l’Internet of Things (IoT).

 

Après Nerim et Jaguar en février 2019, c’est au tour d’un autre MVNO français, Transatel, d’être racheté par un important opérateur télécoms. Mais japonais cette fois-ci. Le 1er mars, NTT Communications a annoncé qu’il achète une part majoritaire du capital de Transatel, un opérateur télécoms français virtuel (MVNO) présidé par Jacques Bonifay, son PDG et fondateur depuis 2000. Il n’a précisé ni la part du capital contrôlé, ni le montant de la transaction.

 

L’Internet des Objets (IdO) au cœur de la transaction

NTT Communications confirme ici son intérêt manifeste pour le secteur de l’Internet des Objets (IdO), et les offres de Paritel dans les communications mobiles en particulier. "Avec l'expertise technique de Transatel dans le domaine de la connectivité IoT, NTT Com estime qu'elle peut encore améliorer et contribuer à la transformation numérique pour nos clients et partenaires de l'ère IoT", explique Shuichi Sasakura, vice-président et directeur des Services Réseaux de NTT Com. Le développement des voitures branchées, des IoT industriels et de consommation et des villes intelligentes apportera des changements majeurs aux sociétés. Le marché des services IdO devrait atteindre 1,1 billion de dollars d'ici 2021*1.

 

NTT s’intéresse à la technologie Embedded SIM…

Depuis 2012, Paritel est un pionnier dans le déploiement de son propre réseau MVNO de données mondial, conforme à la technologie Embedded SIM (eSIM*2), pour adresser trois segments de marché-clés : Electronique Grand Public, Automobile et IoT Industriel (IIoT). Sa plate-forme primée SIM 901 a été sélectionnée par des entreprises prestigieuses pour fournir des services de connectivité cellulaire, d'authentification et de gestion de réseau sécurisés et mondiaux. De plus, Transatel est très présent en Asie, mais aussi en Europe, zone où il revendique 170 lancements réussis de MVNO.

 

… et aux offres Ubigi de Transatel

En octobre 2018, Transatel a regroupé ses activités dans l'Internet des Objets (IOT) sous la marque Ubigi, qui propose des services de connectivité sans fil qu’il déploie au niveau mondial. Y compris en OEM. Ubigi fournit déjà de la connectivité télécoms à plusieurs grands fabricants d'ordinateurs portables, de tablettes et d'automobiles en Europe, au Japon et aux États-Unis. L'ambition de Transatel est de faire de cette marque une référence dans l'IoT. La société compte ainsi mieux participer au futur développement de la voiture autonome dans le cadre de l’arrivée de la norme téléphonique 5G. Certains produits Ubigi seront commercialisés en OEM et par des revendeurs agréés par Transatel

 

 

L’acquisition de Transatel survient à la veille de la grande réorganisation de NTT Communications.  L’opérateur télécoms japonais devrait officialiser en mars ou en avril la fusion de trois de ses importantes filiales : NTT Comm (Cloud et liens télécoms), NTT Data et l’intégrateur IT sud-africain Dimension Data. NTT envisage également de consolider Docomo, sa filiale de services pour les mobiles.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #CBP, #Bellin, #BellinCBP, #GUIDECLOUD, #DATACLOUDADVISOR

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Mots clefs :