IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Nouveaux licenciements chez HP qui restructure ses processus

publié le lundi 07/10/2019

HP Inc. a confirmé début octobre de nombreux licenciements dans le cadre de la réorganisation de ses régions commerciales, et du développement de sa stratégie de vente de ses produits par abonnement (Daas). Il devrait concerner cette fois-ci jusqu’à 16% de ses effectifs d’ici 2022, soit environ 8000 collaborateurs.

 

Toujours confronté à une stagnation du marché, très mature, des imprimantes et des consommables, Enrique Lores, le nouveau PDG du leader mondial, réorganise les régions et les pratiques commerciales de HP Inc. Ses revendeurs et clients ne pourront que se réjouir de sa volonté de simplifier son back-office et d’automatiser ses procédures commerciales.

 

10 zones commerciales remplaceront les trois super zones actuelles

D’ailleurs, HP confirme qu’il officialisera au 1er novembre, date d’entrée en fonction d’Enrique Lores, sa nouvelle organisation structurelle et commerciale. Le constructeur a déjà révélé cet été qu’il se rapprochera mécaniquement du terrain en créant 10 zones géographiques, contre seulement trois super zones commerciales aujourd’hui (Amériques, EMEA et Asie Pacifique et Japon). HP a donc précisé que ses forces commerciales sur le terrain et celles gérant ses revendeurs seront épargnées par son nouveau plan social.

 

Toutes les nouvelles régions sont concernées, dont EMEA, où de nombreux cadres sont dans le viseur de son nouveau plan social. HP espère économiser jusqu’à 1 Md$ en se séparant d’environ 16% de ses effectifs d’ici 2022, soit près de 8000 collaborateurs. Ce plan est encore plutôt généreux puisque HP investira environ 1 Md$ sur quatre ans pour indemniser les collaborateurs remerciés.

 

HP développe sa stratégie commerciale Device-as-a-Service

En parallèle, HP investit également davantage désormais dans sa stratégie de vente par abonnement de ses imprimantes (Device-as-a-Service), au format A3 notamment, et de ses consommables. Et même si ses chiffres sont plutôt encore bons, il espère ainsi mieux concurrencer les bureauticiens (Canon, Konica Minolta, etc.) et lutter contre la longue décroissance des marchés des PC et des imprimantes. L’importance de cette transformation est telle pour HP Inc., mais également pour ses revendeurs, qu’elle nécessite une remise à plat complète de son organisation commerciale, de sa politique tarifaire et de ses relations avec ses partenaires.

 

Améliorer la cohérence des prix sur le terrain

HP Inc. doit remettre à plat correctement sa politique tarifaire sur ses ventes transactionnelles avant de déployer sérieusement son nouveau modèle tarifaire pour les abonnements du programme Device-as-a-Service. L'amélioration de la cohérence des prix d'un pays à l'autre est l’une des priorités commerciales de M. Schell, promu en octobre directeur commercial (COO) du groupe HP : "Un domaine où vous nous verrez investir, c'est vraiment avoir une idée de la façon de surveiller les prix à un niveau très sophistiqué et de s'assurer que nous donnons et fournissons des outils aux partenaires qui investissent avec nous ". HP Inc. désire également mieux combattre le « bidouillage » des prix sur le « grey market », en Europe notamment, et surtout sur le segment des consommables d’impression, qui est aussi confronté au succès des cartouches et toners compatibles.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,
#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

 

 

* Avec 45% de parts de marché (PDM), HP Inc. revendique encore la première place sur le marché français des imprimantes jet d'encre. Sa croissance a beau être nulle, ce secteur pesait quand même 1 Md$ et 3 millions d'unités en 2018.

 

Quant aux Lasers, marché qui pèse lui 830 000 unités et 3,2 Md$ en France, HP Inc. estime là encore en occuper la première place grâce à ses 25% de PDM. Et même si le chiffre d'affaires du segment BtoB a reculé (-5%) en 2018, il demeure très productif en volume selon le constructeur.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :