IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Mondadori France fait confiance à APX et EMC pour publier ses magazines en temps et en heure

publié le lundi 04/05/2009
Depuis 2002, Mondadori France a choisi de s'appuyer sur les solutions de stockage et de protection d'information d'EMC pour créer une infrastructure à même de supporter son intense activité éditoriale. La filiale française du groupe de presse et d'édition italien Mondadori gère en effet un portefeuille de 32 publications totalisant 200 millions d'exemplaires vendus par an. De Télé Star à Closer, en passant par Biba, Science & Vie et le mensuel dédié à la musique classique Diapason, près d'un Français de plus de 15 ans sur deux lit un titre de Mondadori France.

Un SAN pour répondre aux évolutions du métier
La numérisation complète de la chaîne de création et de production des magazines s'est traduite par une forte augmentation des besoins de stockage. Cette mutation profonde et définitive du métier a conduit l'éditeur à rompre dès 2002 avec le stockage en attachement direct pour mettre en place un stockage en réseau, plus facile à allouer et à faire évoluer. "Avec notre stockage en attachement direct, nous étions incapables de répondre en temps voulu aux besoins des publications et tout cela coûtait très cher à maintenir", se souvient Yves Houdart, aujourd'hui directeur Technologies & Production au sein de la DSI de Mondadori France. "Le SAN s'est alors imposé comme le moyen de gagner à la fois en stabilité et en souplesse."

A l'issue d'une première consultation, Mondadori retient un constructeur de stockage mais revient sur sa décision en raison des performances insuffisantes constatées lors d'une phase de maquettage. EMC, resté seul en lice, propose alors à Mondadori de valider les fonctionnalités techniques de sa solution SAN au Briefing Center de Cork. "Les tests ont été tout à fait concluants et la qualité et le professionnalisme de nos interlocuteurs nous ont convaincus qu'EMC était le bon choix pour nous" ajoute Yves Houdart.

Différencier les niveaux de stockage
Le SAN déployé à l'origine (un système EMC CLARiiON FC4700) a rapidement évolué pour offrir une meilleure protection aux données des applications les plus critiques. En 2003, avec l'aide de l'intégrateur APX, partenaire d'EMC, Mondadori a déployé sur un deuxième site une nouvelle baie EMC (CLARiiON CX400) et mis en place une réplication croisée des données entre les deux baies (logiciel SanCopy d'EMC). Après cette première étape, Mondadori a continué à investir dans les technologies EMC de façon à disposer d'un stockage hiérarchisé, contribuant à une meilleure maîtrise de la volumétrie et des coûts, tout en garantissant aux utilisateurs un service optimal.

S'adossant au SAN, Mondadori a ainsi déployé en 2006 une baie NAS EMC Celerra NS20 pour le stockage moins critique et, début 2008, une solution associant la technologie Centera et le logiciel DiskExtender d'EMC pour l'archivage de la base de données photos. "Cette solution évite de stocker les photos sur des disques SAN", explique Yves Houdart. "Les photos sont déplacées automatiquement vers la baie Centera du site de production et répliquées sur le Centera de la salle de secours en mode synchrone. Les utilisateurs ne sont pas pénalisés car les temps d'accès aux photos archivés sont de l'ordre de la seconde."

Point de passage obligé : la virtualisation
Dans sa volonté de rationalisation, Mondadori France a également centralisé et unifié sa politique de sauvegarde. Aujourd'hui, les sauvegardes sont réalisées à l'aide d'un logiciel unique sur une librairie de bandes, mais une partie des données est d'abord sauvegardée sur les disques économiques SATA intégrés aux baies EMC, de façon à ne pas avoir d'impact sur la production. L'autre point de passage obligé pour continuer à rationaliser l'infrastructure était la virtualisation des serveurs. Pour Yves Houdart, "le SAN était un préalable à la virtualisation des serveurs qui nous apporte de la souplesse mais aussi de la sécurité. EMC et APX ont été de très bon conseil dans ce domaine. Aujourd'hui, la totalité de nos serveurs, y compris les 50 serveurs logiques de notre ferme VMware, sont rattachés au SAN."

Un bilan très positif
L'infrastructure en place, associant les technologies SAN, NAS et CAS d'EMC répond aux exigences de l'activité éditoriale en termes de stockage, de sauvegarde et d'archivage. « APX et EMC nous accompagnent depuis 6 ans et ont toujours su comprendre nos enjeux et nous faire des propositions pertinentes en regard de nos priorités », estime Yves Houdart. « Nous disposons maintenant d'un outil industriel et rationalisé pour répondre aux besoins, non plus en mode réactif et "quasi héroïque" comme au début des années 2000, mais en temps voulu et sans dépense inutile d'énergie. Cela nous permet d'envisager avec sérénité les évolutions futures, qu'il s'agisse de migrations techniques, d'ajout de capacité ou de prise en charge de nouvelles applications. »

Les prochaines étapes ? Mondadori France réfléchit actuellement avec la DSI du groupe à un système d'archivage d'emails. Le logiciel EmailXtender d'EMC associé aux baies Centera fait partie des solutions envisagées.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :