IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Microsoft pénalise-t-il ses partenaires en confiant sa Surface Pro à Dell et HP ?

publié le lundi 14/09/2015

Les partenaires Entreprise de Microsoft ont appris par la presse le 9 septembre le partenariat OEM déjà signé par cet éditeur avec HP, Dell et les ESN Accenture et Avanade pour la commercialisation de sa tablette Surface 3 Pro… et les services associés. Ils n’apprécient guère cette entorse de Microsoft à sa stratégie majoritairement indirecte.

 

Microsoft, qui revendique une distribution quasiment 100% indirecte dans le monde, a pris par surprise ses partenaires BtoB avec cette annonce qui fait la part belle à l’OEM (Original Equipement Manufacture), et donc à la distribution de sa Surface Pro en direct. Yusuf Medhi, le vice-président de Microsoft en charge du marketing mondial de cette tablette 2 en 1, a dévoilé le 8 septembre sur son blog, soit de manière confidentielle, un premier partenariat avec Dell qui pourra commercialiser aux entreprises, dès octobre 2015, cette tablette 2 en 1 sous Windows 10…, ainsi que les accessoires et services associés. Y compris depuis son site web Dell.com.

 

Une entorse à la politique quasiment 100% indirecte de Microsoft ?

Cette entorse à la politique quasiment 100% indirecte de Microsoft aurait pu rester un épiphénomène si Yusuf Medhi ne parlait pas de l’ouverture de cet accord OEM à HP et Accenture, une ESN dédiée aux technologies Microsoft. HP a d’ailleurs confirmé le lendemain, ainsi qu’une autre ESN, Avanade, sa participation à la distribution de la version Entreprise de la Surface 3. Pourtant, HP et Dell commercialisent déjà, via leurs réseaux de partenaires le plus souvent, des tablettes professionnelles de 10 à 12 pouces sous Windows 10. Cela signifie-t-il que ces deux constructeurs IT vont renoncer à fabriquer leurs propres tablettes sur ce segment du 2 en 1 ? Cela paraît peu probable.

 

Alors, Microsoft a-t-il consenti de meilleures conditions commerciales à tous ces OEM qu’à ses partenaires ? A quand l’extension de cet accord à tous les autres vendeurs OEM de tablettes dans le monde ? Ce dont rêve bien sûr tout industriel IT. Autre mauvaise nouvelle pour les revendeurs BtoB de Microsoft, ce partenariat n’est pas limité aux Etats-Unis. Il sera étendu début 2016 aux autres géographies mondiales.

 

Microsoft étend le nombre de ses partenaires habilités à distribuer sa Surface Pro

De quoi inquiéter les partenaires BtoB de Microsoft, en France notamment. Interrogé sur la nature exacte de cet accord et son impact sur ses revendeurs, sa filiale française n’a pas encore donné suite à notre demande d’informations détaillées. Pourtant, cette annonce tombe on ne peut plus mal en France. En effet, ce fournisseur de Redmond a étendu cet été, comme il s’y était engagé en juillet durant sa conférence partenaires mondiale (WPC), le nombre de ses partenaires habilités à distribuer sa Surface 3 Pro. Une trentaine de VAR français additionnels ont été ainsi autorisés cet été à revendre la version professionnelle de cette tablette. Dès fin 2013, seule une quinzaine de revendeurs étaient accrédités sur la Surface Pro précédemment. Bechtle, Computacenter, Econocom, Inmac-Wstore, Insight, Lafi, P&T et SCC ont été les premiers partenaires autorisés par Microsoft France à distribuer sa Surface.

 

Bien sûr, aucun de ces nouveaux entrants n’avait jamais entendu parler officiellement de cet accord OEM avant de signer leur nouvel accord de distribution en France… Les responsables channel régionaux de Microsoft étaient-ils eux-mêmes au courant ? Les revendeurs interrogés, qui ne souhaitent pas être cités, ne comprennent pourquoi Microsoft les sollicite alors qu’il les concurrence désormais en OEM avec Dell et HP. La plupart d’entre eux connaissent d’autant mieux le potentiel de ces deux constructeurs IT majeurs qu’ils distribuent également les produits et tablettes BtoB.

 

Microsoft prévoit encore d’étendre à nouveau son réseau de distribution autorisé à commercialiser sa tablette Surface Pro, en prévision de la sortie de sa quatrième édition, cet automne probablement. Or, pas sûr que les candidats se pressent au portillon si Microsoft intensifie son programme de partenariat OEM avec d’autres fournisseurs IT et ESN majeurs.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :