IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Microsoft, Nokia, Oracle, etc. attaquent Google

publié le mardi 09/04/2013

FairSearch, un consortium composé de 17 sociétés de l’IT, dont Microsoft, Nokia, Oracle, Twenga, etc., a révélé le 9 avril avoir déposé plainte contre Google devant la Commission Européenne. Il lui reproche sa politique commerciale concernant Android et un abus de position dominante dans les mobiles et les moteurs de recherche.

 

FairSearch reproche à ce moteur de recherche américain d’obliger les fournisseurs IT utilisant son système d’exploitation Android, ou certaines de ses applications, telles que Maps ou Youtube, à devoir accepter d’utiliser d’autres logiciels de Google. Une telle pratique s’apparenterait à une sorte de vente forcée si ces applications étaient proposées par défaut, au détriment d’offres concurrentes.

 

Une situation qu’a vécue Microsoft avec Internet Explorer, et dont Google n’a pas tiré les leçons apparemment. D’ailleurs, dès 2010, FairSearch reprochait déjà à Google un abus de position dominante dans les moteurs de recherche. Un reproche qu’il partage avec la Commission Européenne, qui enquête aussi sur Google dans ce domaine depuis plus de deux ans. Avec à la clef, une amende très substantielle, qui pourrait se chiffrer en milliards de dollars, si Google était condamné…

 

Pour Google, une plainte en chasse une autre en Europe. Six pays, dont la France, le Royaume-Uni et l'Allemagne, mènent une action répressive concertée contre ce géant de l’internet. En effet, il n’a pas répondu à leur injonction de modifier ses règles de confidentialité. On peut y ajouter les enquêtes diligentées par les administrations fiscales de plusieurs de ces pays. Elles reprochent à Google ses techniques très avancées en matière d’optimisation (évasion) fiscale.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :