IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

LIQUIDATION JUDICIAIRE POUR MEMODIS !

publié le mardi 23/01/2018

Le grossiste Memodis est en liquidation judiciaire depuis le 10 janvier 2018. Ce distributeur français de produits IT de stockage et de sauvegarde se dit victime de la concentration rapide des fournisseurs du secteur et de la globalisation des référencements.

 

Une page de la distribution IT française se tourne. C’est avec tristesse que nous venons d’apprendre la liquidation judiciaire mi-janvier de Memodis, un distributeur français de produits IT de stockage et de sauvegarde. Présidé par Olivier Brasa depuis sa création il y a 22 ans à Champigny sur Marne (94), il distribuait des marques spécialisées dans le stockage IT, telles que Huawei, Kaminario, Quantum, dont il était redevenu le premier distributeur en France, Commvault, etc. Memodis a clôturé son exercice 2014 sur un chiffre d’affaires de 12 M€. C’est le dernier chiffre connu.

 

Un PDG particulièrement éprouvé

Durement éprouvé ces derniers mois sur le plan personnel, Olivier Brasa l’est aussi sur le plan professionnel désormais. Sur les réseaux sociaux, l’emblématique PDG de Memodis se dit victime de la concentration rapide des fournisseurs IT du secteur et de la globalisation des référencements chez les distributeurs européens ou globaux : « Puisque ce monde globalisé aura eu raison de ma combativité et de ma volonté, l'exception française qu'était devenue MEMODIS doit renoncer, en l'état. Un nouveau deuil en quelque sorte pour ce qui me concerne cette année (après ceux de 4 de mes proches).»

 

Le contexte était-il propice au rachat de Memodis ?

La globalisation des référencements chez les distributeurs IT explique-t-elle en partie la raison pour laquelle personne n’a racheté Memodis ? En France, il est rare que les grossistes IT à valeur ajoutée (VAD) disparaissent sans être repris. Ne serait-ce que par un grossiste IT généraliste, du type Tech Data ou Ingram Micro par exemple, lesquels ont racheté beaucoup de VAD dans le monde, et en France en particulier. La preuve, le VAD Beip a été repris en 2017 par Also, un autre grossiste IT généraliste.

 

Une transformation rapide du marché du stockage IT

Le marché du stockage et de la sauvegarde IT BtoB est victime de la concentration rapide des fournisseurs du secteur. La plus emblématique étant le rachat début 2017 par Dell d’EMC, le leader mondial stockage et de la sauvegarde IT BtoB. Il faut dire que tous les acteurs traditionnels du stockage sur disque ou sur bande magnétique sont menacés aujourd’hui par la montée en charge du stockage sur mémoire Flash (SSD) et dans le Cloud. Raison pour laquelle, ces leaders mondiaux du stockage sur disque achètent des leaders du stockage Flash pour conserver leurs parts de marché. Par exemple, Western Digital, a racheté dès 2015 Sandisk, un leader mondial du stockage SSD.

Les acquisitions de start-ups spécialisées dans le SSD se sont multipliées ces deux dernières années. Les leaders historiques du stockage magnétique, tous japonais et américains, ont fait leurs emplettes. Toshiba a racheté OCZ Technology, Western Digital s’est déjà offert Stec, et EMC a pris le contrôle d'Extrem IO, l'un des principaux concurrents de Pure Storage ou de Violin. Quant à Sandisk, il avait racheté durant l’été 2014 Fusion-IO, un spécialiste des cartes accélératrices en Flash, pour 1.1 Md$.

 

Inutile de dire par conséquent que les distributeurs IT spécialisés dans le stockage vivent des temps difficiles. Entre les fusions et les disparitions de fournisseurs, c’est tout leurs catalogues, voire leur utilité pour certains, qui sont remis en cause. Le non-rachat de Memodis par un concurrent est donc une mauvaise nouvelle pour tous les VAD spécialisés dans le stockage, tels que Pact Informatique, SQP, etc.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDEDUCLOUD

 

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :