IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

L'expansion d'Equinix continue en Europe

publié le mardi 05/06/2012

Equinix va racheter cet été Ancotel, un hébergeur allemand qui a généré 21,4 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2011, avec une croissance annuelle supérieure à 20% ces trois dernières années.

 

Avec l’acquisition d’Ancotel, cet hébergeur américain se dote d’un data center récent de 2100 m2 à Francfort. L'augmentation de sa capacité d’hébergement en Europe est l’une des priorités d’Equinix pour 2012. Il y a deux mois, ce groupe annonçait l'ouverture d'un cinquième data center de 6670m2 à Oberengstringen en Suisse, ainsi que la construction d’un data center de 6670 m² à Zurich livrable fin 2012. Un mois avant cela, Equinix célébrait le démarrage en grande pompe des travaux de son data center géant à Pantin en France. Il a racheté les 11400 m2 initialement développés pour Etix DataCenter. Ancotel possède également des data centers à Hong Kong, Londres et Miami.

 

Equinix se veut rassurant sur ses finances

Ancotel est donc la dernière acquisition du groupe dans sa stratégie, commencée en 2007 avec le rachat de IX Europe. Cette succession de rachats et d'investissements prouve la santé économique d’Equinix, qui déploie ici des réserves de liquidités importantes. Cependant l'entreprise se veut rassurante : "Le montant de l’acquisition d’Ancotel est en accord avec l’EBITDA 2012 de la société et  avec ses perspectives futures sur le marché. Cette acquisition n’affectera pas les objectifs globaux  d’Equinix  concernant son cash-flow  positif en 2013."

 

La manœuvre peut-être risquée si les synergies entre les deux entreprises se révèlent plus compliquée à mettre en œuvre que prévu par Equinix, le surcoût généré pourrait alors s'avérer dangereux. La récupération du potentiel client est également sujette à caution, tout comme la stabilité des contrats avec les plus gros clients. En cas de conjoncture défavorable, une situation déficitaire est envisageable. Ces risques sont évoqués dans le rapport de la "Securities and Exchange Commission" américaine sur Equinix.

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :