IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Les Français au centre des tentatives d'espionnage selon Microsoft

publié le mardi 04/02/2014

Début février, plusieurs des principales multinationales américaines de l'IT, dont Facebook, Google, Microsoft et Yahoo, ont commencé à dévoiler les sollicitations du Gouvernement américain les obligeant à lui communiquer des renseignements sur leurs clients, Français notamment.

 

Toute la presse américaine se fait l'écho de cette vaste opération de transparence menée par les multinationales américaines de l'IT pour rassurer leurs clients, étrangers notamment. Ont-ils vraiment matière à l'être ? Pas sûr.

 

En pointe sur le sujet, Microsoft révèle avoir reçu rien qu'au premier semestre 2013 pas moins de 37,196 requêtes officielles de la part des agences de sécurité gouvernementales américaines. Elles lui demandaient de dévoiler des données de clients, surtout étrangers. Tous tombaient semble-t-il sous le coup du Foreign Intelligence Surveillance Act (FISA), car leurs comportements étaient jugés suspects par les autorités fédérales américaines. Cet éditeur explique avec fierté n'avoir livré aucune donnée dans seulement 21% des cas. Google et les autres multinationales américaines d'Internet annoncent des chiffres assez comparables.

 

La France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Turquie et les Etats-Unis totalisent 73% des requêtes

Les citoyens ou organisations de cinq pays, dont la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, la Turquie et les Etats-Unis, ont totalisé à eux seuls 73% des requêtes indique Microsoft. Autre information intéressante, cet éditeur précise que les clients de ses services BtoB n'étaient pas les plus visés par ces injonctions. Pour rassurer les utilisateurs d'Office 365 et ceux de ses services Cloud, Microsoft indique avoir reçu très peu de demandes du Gouvernement américain pour espionner les comptes emails de ces clients professionnels.

 

Cependant, toutes ces multinationales américaines de l'IT déplorent qu'en dépit des efforts de l'actuel président américain pour calmer les ardeurs de la NSA et de ses homologues, les différents Gouvernements de la planète n'ont pas renoncé à hacker les entreprises de l'IT et leurs data centers…

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :