IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Les dépenses pour les services d'infrastructure IT dans le Cloud dépassent celles sur site en 2019

publié le jeudi 16/01/2020

Pour la première fois, les entreprises devraient dépenser plus d'argent en 2019 pour consommer des services d'infrastructure IT dans le Cloud (Iaas), que pour l’achat de matériel et de logiciels IT BtoB pour les installations sur site, estime le cabinet Synergy Research.

 

En dix ans, les dépenses mondiales pous les services Cloud en général sont passées de presque zéro en 2009 à près de 100 milliards de dollars en 2019, soit une croissance annuelle de 56 %, selon le cabinet Synergy Research. Sur la même période, les dépenses annuelles en matériel et logiciels IT BtoB sur site n'ont progressé que de 4 % en moyenne.

 

Les dépenses en services d'infrastructure IT dans le Cloud dépassent celles sur site
Les dépenses totales en services d'infrastructure IT dans le Cloud devraient franchir un nouveau cap en 2019. Cette société d’études prévoit en effet qu’elles devraient atteindre 97 milliards de dollars, en augmentation de 38 % par rapport à 2018. Par comparaison, les dépenses totales en matériel et logiciels IT BtoB de centre de données, sur site, auraient atteint elles 93 milliards de dollars en 2019, soit une augmentation de seulement 1 % sur la même période.

 

Synergy Research précise que plus de la moitié des serveurs vendus en 2019 était destinée aux datacenters des fournisseurs de services Cloud – dont Amazon, Google et Microsoft sont les principaux clients pour leurs datacenters géants - et de moins en moins pour les installations sur site (salles blanches, datacenters, etc.) des entreprises. Synergy Reach Group estiment donc que les revendeurs doivent désormais inclure des solutions et services Cloud hybride dans leurs offres, ainsi que des compétences approfondies dans ce domaine, s'ils veulent rester pertinents et réussir.

 

Les entreprises ont acheté des serveurs plus performants

En outre, Synergy Research indique que les dépenses pour les installations sur site et dans des datacenters avaient déjà connu une forte augmentation en 2018, grâce à l’achat de serveurs plus performants, et donc plus chers, facteur qui compensait la stagnation des livraisons de serveurs en nombre d'unités. Comme les Gafam, les entreprises privilégient en effet depuis quelques année une densité de calcul plus élevée, pour faire face notamment à l’explosion de la volumétrie des données gérées, aux coût grandissants de l’énergie, tout en préparant la convergence de leurs infrastructures IT.

 

Au cours de la dernière décennie écoulée, les logiciels de virtualisation, les commutateurs Ethernet et les produits pour la sécurité des réseaux ont été au cœur des meilleures ventes pour les installations sur site et les centres de données. Quant aux services d'infrastructure IT dans le Cloud, les clients ont largement investi dans l’utilisation de plates-formes IT vendues comme des services (PaaS), en particulier pour les bases de données, l'IOT et l'analytique.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,
#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :