IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Les bénéfices des éditeurs européens explosent

publié le jeudi 20/10/2011

 La société de capital risque Truffle Capital publie la sixième édition de son TOP 100 des éditeurs de logiciels en Europe, en partenariat avec les sociétés d’études IDC et CXP. Leur bénéfices cumulés est passé de 3,7 milliards d’euros en 2009 à 5,8 milliards en 2010. Quant à leur chiffre d’affaires, il a augmenté de 14% à 30,9 milliards d’euros, contre 27,1 Md€ en 2009. Le secteur de l’édition de logiciels se porte donc bien.

 

« Cette dernière édition du Truffle 100 Europe révèle le dynamisme de l’industrie du logiciel dans un climat économique particulièrement difficile. Si la croissance est au rendez-vous (+ 14% en 2010), les challenges sont plus importants que jamais. Le Cloud Computing, le SaaS et le Mobile Computing viennent révolutionner les business models, tandis que les acteurs américains accroissent la pression compétitive et disposent de moyens financiers beaucoup plus importants », indique Bernard-Louis Roques, directeur général et co-fondateur de Truffle Capital.

 

Le nombre d’ETI augmente en Europe

Autre enseignement de ce classement, la règle des 80/20 s’applique toujours aux éditeurs. En effet, 89,2 % de ce chiffre d’affaires cumulé a été réalisé en 2010 par les 25 premières sociétés du classement, contre 79% en 2009. Toutefois, on constate que le poids des plus grands éditeurs ne cesse de s’accentuer. D’ailleurs, un éditeur sur deux du palmarès (49) affiche un chiffre d’affaires supérieur à 100 M€. Ils n’étaient que 47 en 2009. Autre chiffre intéressant, les 85 premiers éditeurs réalisent au moins 50 M€, contre 72 en 2009. Leur chiffre d’affaires a certes augmenté avec le développement des ventes de licences, mais également grâce à des opérations de croissance externe.

L’acquisition par HP de l’éditeur anglais Automomy est une perte pour l’industrie européenne, mais d’autres acquisitions clefs sont aussi intervenues en sens inverse. Comme par exemple, l’achat pour 2,1 milliards de dollars de la société américaine Integraph par le suédois Hexagon ou l’achat par SAP, pour $5.8 milliards, de l’américain Sybase.

 

De bonnes positions dans les applications horizontales et industrielles

Les éditeurs européens sont particulièrement performants dans les applications horizontales, d’ingénierie et dans des applications industrielles spécifiques, et nous sommes convaincus que ces domaines vont rester les bastions de l’industrie du logiciel européen. “En 2010 et 2011, l’industrie du logiciel a poursuivi sa globalisation et spécialisation, deux paramètres inter-indépendants pour les éditeurs de logiciels (ISVs) puisqu’une très forte spécialisation est requise pour faire face à une compétition de plus en plus accrue. Ainsi, certains éditeurs se sont séparés de certaines activités de logiciels ou ont racheté des sociétés afin d’approfondir et compléter leurs capacités fonctionnelles », estime Bo Lykkegaard, directeur European Enterprise Applications chez IDC.

 

 

Dassault Systems remplace Sage à la second place

Peu de changements dans les cinq premiers, même si SAP qui reste en tête. Le Français Dassault Systems passe de la troisième à la deuxième position, prenant la place du Britannique Sage, qui rétrograde au troisième rang. Quant à un autre Allemand, Software AG, il reste en quatrième position et Datev, qui était précédemment en 14ème position, bondit à la cinquième place.  En 2010, les éditeurs français représentent 11,2% du chiffre d’affaires total du Truffle 100 (en stagnation par rapport à 2009 à 11,4%) avec 18 éditeurs, en 3ème position derrière l’Allemagne (50,3% avec 16 sociétés) et le Royaume Uni (18,6% avec 24 éditeurs).

 

 

Les budgets R&D ont augmenté

Le montant des investissements en R&D a fortement augmenté pour passer de 3 829 milliards d’Euros en 2009 à 4 433 milliards d’euros en 2010 (+ 15,7%)  Pour 2012, les auteurs de l’étude estime que la majorité des éditeurs poursuivront leurs investissements en R&D et les embauches, afin d’atteindre une croissance comprise entre 5 et 15%. Le Cloud Computing, le SaaS et le Mobile Computing sont les trois secteurs que l’industrie du logiciel perçoit comme porteurs l’année prochaine.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :