IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Lenovo enregistre de très bons résultats mais licencie aux Etats-Unis

publié le mardi 04/06/2019

Le constructeur chinois de serveurs, PC portables et autres produits IT BtoB a de quoi être très satisfait. Lenovo a enregistré un chiffre d’affaires record en 2018 et un retour aux bénéfices. Grâce à ses revendeurs notamment. Et pourtant, il vient de licencier environ 500 salariés aux Etats-Unis.

 

Lenovo a dévoilé en mai de solides résultats pour son exercice mondial 2018, dont un chiffre d’affaires record de 51 milliards de dollars, en hausse de 12,5 %. Pour la toute première fois, le constructeur IT chinois a enregistré plus de 50 milliards de dollars pour un exercice complet.

 

Un retour significatif aux bénéfices

L'augmentation significative de sa rentabilité inclut un bénéfice avant impôt quatre fois et demi supérieur (459 %) à celui de 2017 et un bénéfice net de 597 M$, en hausse de 786 M$ par rapport aux pertes de 189 M$ durant l'exercice précédent.

 

La croissance de division Périphériques intelligents (Intelligent Devices Group) de Lenovo est tirée par la stratégie Smart IoT du constructeur. Son chiffre d'affaires a progressé de 9,9 % et son bénéfice avant impôt a plus que doublé (109 %) en glissement annuel pour atteindre 1 843 M$ sur 2018.

 

Dans le détail, son pôle PC et Smart Devices (PCSD), l'une des deux unités commerciales d'IDG, a enregistré en 2018 un chiffre d'affaires record de 38,5 milliards de dollars, versus 32,4 milliards USD (+ 8 %) en 2017, avec un bénéfice avant impôt de 1,98 milliard de dollars. Selon IDC, Lenovo détient désormais une part de marché mondiale elle aussi record de 23,4 %, laquelle le place devant HP désormais. Mobilité (MBG), la second unité commerciale d’IDG, a elle amélioré son bénéfice avant impôt de 464 M$ par rapport à 2017.

 

La division DataCenter (DCG) surperforme mais licencie aux US

Enfin, la division DataCenter (DCG) a enregistré la croissance la plus rapide du groupe depuis l'acquisition de l'activité de serveurs x86, en hausse de 37 % avec un chiffre d'affaires record de 6,02 milliards de dollars sur 2018. Il était de 4,4 milliards de dollars en 2017, en hausse déjà de 8 % par rapport à l'exercice 2016/17.

 

En Amérique du Nord, Lenovo revendique une croissance supérieure à celle du marché de 59,2 points. Et pourtant, il vient de licencier environ 500 de ses 5500 salariés aux Etats-Unis. Essentiellement dans sa division DataCenter (DCG) basée à Research Triangle Park, dont 200 de ses 1000 collaborateurs seraient touchés. Sans grande surprise en fait, car la création de la DCG est le résultat des acquisitions dès 2014 des serveurs X86 d’IBM et des smartphones de l’ex-Motorola. Lenovo doit donc continuer à restructurer les activités rachetées les moins rentables.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #CBP, #Bellin, #BellinCBP, #GUIDECLOUD.FR, #DATACLOUDADVISOR.COM

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :