IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le Saas toujours à l’honneur dans le Top 250 des éditeurs

publié le jeudi 05/11/2015

Le Syntec Numérique a présenté fin octobre les résultats de la 5ème étude portant sur le Top 250 des éditeurs de logiciels en France. Désormais, le Saas représente près de 22% du chiffre d’affaires en 2014, contre 17% en 2013

 

La bonne nouvelle est que ce marché français de l’édition logicielle a représenté 10,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en 2014, soit une croissance de 17% entre 2013 et 2014. En revanche, rien ne bouge au niveau du Top 5 des éditeurs de ce classement, qui sont toujours Dassault Systèmes, Ubisoft, Criteo, Sopra Steria et Murex.

 

Le Saas représente 22% du chiffre d’affaires des éditeurs en 2014, contre 17% en 2013

Idem pour la part du SaaS (Software as a Service) et des services Internet dans l’activité des éditeurs. Elle continue sa progression, puisque le Saas représente selon le Syntec Numérique près de 22% du chiffre d’affaires en 2014, contre 17% en 2013. Une évolution qui devrait se poursuivre avec la transformation digitale et l’internationalisation continue des éditeurs estime Muriel Barnéoud, la présidente du collège Editeurs au Syntec Numérique.

A noter que la proportion de chiffre d’affaires réalisée en Saas est plus importante chez les acteurs de moins de 50 M€ de chiffre d’affaires : 29% du CA contre 16% pour ceux réalisant plus de 50 M€ de CA. Levier de croissance, le Cloud/SaaS sera la priorité technologique des éditeurs français en matière d’investissement pour les années à venir estime Syntec Numérique. D’ailleurs, le Cloud représente 43% des intentions d’investissement des éditeurs à court terme selon son enquête. En seconde et troisième position viennent la mobilité (24%) et la sécurité (11%).

 

Cette progression du marché des logiciels en France se reflète également sur le front de la création d’emplois, avec 15 000 emplois créés en deux ans entre 2012 et 2014. Une croissance encourageante, avec des intentions d’embauche pour 82% des 350 entreprises qui composent l’étude. Un autre chiffre notable de cette étude, les investissements consentis en matière de recherche et développement, qui représentent 20% du chiffre d’affaires, contre 10% pour les grandes entreprises.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :