IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le parachute doré de Michel Combes réduit de moitié

publié le vendredi 11/09/2015

Alcatel-Lucent a décidé jeudi de diviser par presque par deux, à environ 8 millions d'euros, la prime de départ de Michel Combes, son ancien directeur général parti en septembre chez SFR-Numéricable (Altice).

 

Le conseil d'administration de cet équipementier télécoms a décidé que le montant correspondant à la rémunération variable pluriannuelle sera au maximum de 4 845 109 euros, « ajusté à la baisse pour la tranche 2015 en fonction de l’atteinte des critères de performance fixés pour 2015. Le montant effectivement payé à M. Combes sera bien sur réduit des prélèvements sociaux associés. Il sera versé uniquement en cas de réussite de l’opération de rapprochement avec Nokia ». Cet équipementier télécoms précise que le versement de la rémunération pluriannuelle de M. Combes s’effectuera en numéraire, et non en actions, sur la base de la moyenne des 20 cours d’ouverture de l’action d’Alcatel-Lucent précédent son dernier jour d’activité. Ces éléments soumis à réalisation des critères de performance associés seront, pour la tranche 2015, évalués en 2016 à l’issue de l’exercice annuel.

 

Concernant l’application de la clause de non concurrence, on apprend que M. Combes, qui vient de prendre un poste important chez SFR-Numéricable (Altice), a sollicité sa reconsidération de la part du Conseil d’administration. Le montant de l’indemnité a été réduit à 3,1 millions d’euros avec un versement numéraire par tiers, et la durée de la clause portée à 40 mois jusqu’au 31 décembre 2018. Le montant effectivement versé à M. Combes sera également réduit des prélèvements sociaux associés.

 

Michel Combes touche certes beaucoup moins d’argent qu’auparavant, mais ses quelques 8 ME lui seront versés plus rapidement. Un bel exemple de négociation. Alcatel-Lucent dit avoir pris en compte les recommandations émises par le Haut Comité de Gouvernement d’Entreprise concernant la conformité avec le code Afep-Medef, et les observations de l’Autorité des Marchés Financiers (AMF).

 

Rappelons que le Conseil d’administration d'Alcatel-Lucent avait provisionné 7,6 ME pour la retraite de Ben Verwaayen, le prédécesseur de Michel Combes. En outre, cet ancien directeur général d'Alcatel-Lucent perçoit chaque année une rente de 498.811 euros bruts, dont 205.669 euros de retraite et 293.142 euros de rente. Autre exemple de générosité avec ses prédécesseurs. En 2008, le Patricia Russo et Serge Tchuruk, alors président du Conseil d'administration, ont quitté leurs fonctions chez Alcatel-Lucent avec une indemnité de respectivement 6 ME et 5,6 ME.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :