IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le multicloud paraît encore trop complexe aux DSI

publié le jeudi 04/07/2019

L'étude de Markess by Exaegis indique que de nombreux décideurs français du monde numérique opteraient pour plusieurs formes de cloud. Toutefois, ils jugent la gestion d'un tel système comme complexe. Cette complexité est une vraie opportunité pour les revendeurs.

 

Aujourd'hui, si le cloud computing se démocratise, cette utilisation de l'espace en ligne évolue assez lentement. Ainsi que l'explique Emmanuelle Olivié-Paul, directrice associée de Markess by Exaegis, « Le recours au cloud computing par les entreprises et administrations françaises s‘est fait par vagues successives (…). Les premières démarches de type 'cloud first' commencent à émerger à partir de 2015-2017 en France (...). La tendance est aujourd’hui au multi-cloud et au cloud hybride, aux stratégies multi-fournisseurs, à la montée en puissance du PaaS et des plates-formes applicatives à base d’APIs, de micro-services et de conteneurs. »

 

Les DSI utiliseront plusieurs types de Cloud

51% des 120 DSI, CTO et CDO français interrogés par Markess affirment qu'ils utiliseront plusieurs formes de cloud. Ils expliquent leurs choix par les bénéfices qu'ils trouvent dans le multi-cloud, notamment l'agilité, l'accès à des services innovants - tels que les « data analytics », l'intelligence artificielle, le machine learning ou bien une nouvelle génération de base de données, par exemple- , une plus grande réactivité dans les réponses aux demandes des clients internes, la possibilité de conserver des environnements ‘on premise’ pour certaines activités non éligibles au cloud, ou encore, l’indépendance face à un prestataire unique de cloud.

 

La complexité de gestion d'une offre multicloud est trop importante

Néanmoins, quelques défauts viennent nuancer la qualité de la solution proposée par le multi-cloud. La complexité de la gestion d'une telle solution revient dans les réponses de 68% des DSI et 58% des CTO interrogés. Selon eux, cette complexité entraîne une démultiplication des risques sécuritaires, une gestion des différents contrats de services, et une interopérabilité entre environnements ou une difficulté de supervision des environnements sont autant de difficultés citées par les décideurs dans le cadre de l’adoption de cette stratégie.

 

Un fort besoin en matière d’accompagnement

Pour y remédier, l'étude constate un fort besoin en matière d’accompagnement de gestion des environnements multi-cloud et hybrides. Les décideurs interrogés souhaitent faire intervenir des services managés pour y remédier. 51% des répondants attendent de ces services une prise en charge des sauvegardes, 49% une gestion des patchs et correctifs et 43% la gestion du PRA. Le recours à une CMP (Cloud Management Platform) avant 2020 est évoqué par 38% des DSI et des CTO. Ils l'emploieront pour gérer leurs environnements hybrides et multi-cloud, et envisagent l'intelligence artificielle pour superviser et piloter ces mêmes environnements.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP, #GUIDECLOUD.FR, #DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

 

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :