IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le marketing une science devenue (presque) exacte ?

publié le mardi 10/09/2019

Pour “faire” du marketing et le faire bien, il ne fait aucun doute que la maîtrise des plateformes technologiques est aujourd’hui centrale : elles sont le support privilégié de parcours clients fluides, cohérents, sur-mesure et donc... performants. Ces outils, aussi surpuissants soient- ils, s’appuient cependant sur une denrée incontournable : la data.

 

La place centrale des datas dans les dispositifs marketing de nouvelle génération

Car si ces plateformes parviennent à exécuter une customer journey cadencée à la perfection, c’est avant tout parce qu’en amont, des enseignements très précis concernant les comportements, les profils et les attentes des clients ont été tirés, grâce à l’analyse statistique des données clients collectées. Grâce à la data, le marketing est en mesure de construire naturellement les parcours adéquats. 

 

En effet, les informations collectées sur les clients et les prospects lors des interactions avec une marque nourrissent les stratégies d’action de l’entreprise. L’analyse de ces informations permet non seulement de comprendre les usages des clients mais aussi, et surtout, d’anticiper leurs comportements futurs... Ces données raffinées permettent de piloter des actions dans une logique de Data Driven Marketing. La marque est ainsi en mesure de répondre précisément aux attentes (explicites et implicites) de ses clients et, in fine, d’atteindre les objectifs stratégiques qu’elle s’est fixés.

 

Concilier data et expérience client : une nécessité 

De l’analyse de la data à la conception d’une expérience client unique, les marques doivent aujourd’hui mettre leur audience au cœur de leur stratégie. 

 

Pas seulement pour parvenir à l’équation “proposition du bon produit + choix du bon moment = client satisfait et fidélisé” mais aussi, et surtout, parce qu’il en va du respect de l’individu derrière le consommateur. Cette notion est fondamentale, dans cette ère de communication horizontale qui redéfinit nos modèles de consommation.  Ces individus ne sont plus les réceptacles plus ou moins consentants de messages matraqués par les entreprises, mais ils entretiennent désormais avec elles une relation de pairs. Ils sont en droit (et en mesure !) d’exprimer leurs souhaits, leur satisfaction comme leur désintérêt – ou leur désamour. 

 

Les respecter, c’est donc tenir compte, grâce à la data, de leurs attentes et besoins exprimés. Analyser ces signaux pour concevoir, à travers les parcours client, des réponses adaptées. Doser à bon escient la pression marketing, en poussant uniquement les offres qui pourraient correspondre aux attentes détectées.

 

Hervé MALINGE, fondateur et associé de Ioocx (Nextedia)

 

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :