IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le mainframe n’est pas mort

publié le vendredi 19/10/2018

BMC présente les résultats de son enquête annuelle, Mainframe Research Report, consacrée au marché du mainframe (la plateforme IBM, systèmes Z). Cette enquête, menée au printemps 2018 auprès de 1100 dirigeants et responsables IT, souligne la solidité croissante du mainframe et l’optimisme affiché de ses utilisateurs.

 

En effet, pour 93% des dirigeants (95% en France) le mainframe est une plate-forme solide à long terme (le pourcentage le plus élevé en cinq ans). Les résultats de cette année révèlent également que les entreprises sont aujourd’hui plus proactives dans leur stratégie liée aux mainframes pour faire face à un marché concurrentiel.

 

De nouvelles approches de modernisation

Les entreprises travaillent assidûment  à la modernisation et l’optimisation de leurs applications et opérations mainframe, et à l’automatisation pour accompagner leur transformation digitale. Les équipes d’application et d’exploitation tirent parti des nouvelles pratiques et technologies pour moderniser leurs environnements mainframe.

 

En France, l’étude révèle notamment que :

 

·       95% utilisent Java pour leur environnement mainframe

·       30% ont une approche DevOps dans leur environnement mainframe

·       24% font de la modernisation des applications une priorité

·       30% font de l’AIOps et des analyses opérationnelles une priorité

 

Le mainframe plébiscité par la génération Y

Le manque de ressources et de compétences représente toujours un défi pour les entreprises. Les experts mainframe partant à la retraite, elles ne cessent d’embaucher et investir dans une nouvelle génération de talents :

 

· En France, 80% des répondants ont moins de 50 ans (63% pour l’ensemble)

· 95% des Millenials sont confiants quant à l’avenir du mainframe sur le long terme pour les nouvelles et anciennes applications.

 

« La transformation digitale et le besoin de mobilité exercent une forte pression à la fois sur l'informatique et les mainframes. En effet, il faut gérer un volume et une quantité de transactions et de données toujours plus importantes avec des charges de travail (workloads) de plus en plus fluctuantes et imprévisibles » explique Bill Miller, président de ZSolutions chez BMC. « Le Mainframe Research Report 2018 de BMC met en lumière un futur prometteur où le mainframe rayonne du fait de son évolutivité, sa disponibilité et sa sécurité ».

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :