IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le Gouvernement va "gendarmer" les télécoms mobiles

publié le mardi 24/12/2013

Fleur Pellerin, la ministre déléguée aux PME et à l'Économie numérique, a déclaré dimanche au journal Le Parisien vouloir "remettre de l'ordre" dès janvier dans les télécoms mobiles. Free Mobile est dans sa ligne de mire suite à ses annonces fracassantes dans la 4G.

 

"Nous allons corriger cette situation début 2014 par voie d'ordonnance. Nous allons rendre son bâton au gendarme des télécoms", a déclaré la ministre. Elle informe aussi les opérateurs de son intention de voter des "sanctions dissuasives" si ces derniers ne respectent pas leurs engagements de couverture, dans la 4G notamment.

 

Cet avertissement musclé survient une semaine après que Free Mobile ait cassé les prix dans ce secteur…, alors que son réseau 4G est beaucoup moins développé que celui de ses concurrents. Ces derniers se sont ensuite alignés sur son offre "low cost", mais le Gouvernement craint un effet domino qui conduise à une casse sociale importante dans les télécoms.

 

En effet, Bouygues, Orange et SFR auront-ils les moyens de reconstituer leurs marges suffisamment rapidement après leurs investissements dans la 4G ? Pas sûr. Ils se livrent une guerre des prix sans merci depuis l'introduction de Free mobile en 2012. D'autant que la ministre promet de faire voter dès janvier un amendement pour réguler la publicité sur les mobiles. Les opérateurs télécoms seront alors contraints de révéler les débits réels sur leurs offres, et non plus des débits théoriques très flatteurs. Autant dire que la 4G risque de devenir moins séduisante, et notamment en région, surtout chez les opérateurs n'ayant pas allumé beaucoup d'antennes-relais.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :