IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le Covid-19 contre-carre en partie la réorganisation d’Econocom

publié le mardi 24/03/2020

Econocom International BV ne procédera pas en mars 2020 au rachat à 5,4% d'Econocom Group SE, entité détenue par deux sociétés contrôlées par le fonds Walter Butler. Mais l’intégrateur IT belge cède plusieurs activités en France, dont les activités de maintenance d’Econocom Business Continuity.

 

Cette acquisition de capital, annoncée en février 2020, était conditionnée à l'obtention d'un financement bancaire par Econocom International BV, à concurrence du montant du prix d'acquisition. Econocom International reconnait mi-mars ne pas avoir « été en mesure de réunir un tel financement dans le délai imparti, en raison notamment des développements significatifs des derniers jours en lien avec le Covid-19 ». Mais si les conditions économiques s’améliorent, Econocom International envisage qu'une telle acquisition puisse alors voir le jour.

 

Econocom cède plusieurs activités en France… 

Le renforcement d’Econocom dans son métier historique, Gestion des Technologies & Finance, ainsi que le recentrage sur les activités de son pôle Digital Services et Solutions à fort potentiel, se poursuit en 2020 avec des ventes et fermetures d’activités non stratégiques.

 

Dans le cadre de son recentrage sur ses activités les plus rentables, afin d’améliorer son niveau de marge opérationnelle, l’intégrateur IT belge a annoncé en mars 2020 la cession à la société d'investissement Chequers Capital de sa filiale Econocom Business Continuity (EBC), entité qui regroupe ses activités de maintenance en France. Elle emploie environ 440 personnes réparties sur 27 sites et a généré un chiffre d'affaires de près de 86 millions d'euros en 2019. Toujours en France, rappelons qu’Econocom Osiatis avait déjà été scindée en deux entités durant l’été 2019 : Econocom Business Continuité et Econocom Infogérance Systèmes.

 

… Mais pas encore Aragon-eRH et SynerTrade

Auparavant, deux cessions avaient été conclues en 2019, celles des sociétés Jade et de Rayonnance. Dans l’hypothèse d’une finalisation d’’EBC, les trois opérations mentionnées représenteraient plus de 150 millions d’euros de produits de cession cumulés. D’autres cessions sont en cours à des niveaux divers d’avancement. Econocom n’est pas encore parvenu, semble-t-il, à revendre certaines de ses autres activités ou filiales, dont Aragon-eRH et SynerTrade, pourtant annoncée il y a un an par son PDG, Jean-Louis Bouchard.

 

Jean-Louis Bouchard se dote d’une nouvelle garde rapprochée

Toujours dans le cadre de sa réorganisation, Jean-Louis Bouchard s’est doté en mars d’une nouvelle garde rapprochée connaissant bien les différentes activités d’Econocom. Le PDG d’Econocom a nommé Angel Benguigui, l’actuel DG Finance Groupe, directeur général en charge des activités du groupe à l’international. Quant à Laurent Roudil, le directeur du pôle Services, il est nommé directeur général des activités du groupe en France. Il prend également en charge les Achats et l’IT.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :