IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le Cloud et les acquisitions dopent les résultats d'Euralliance's

publié le vendredi 23/09/2016

POITIERS : Les 11 adhérents du groupement de revendeurs Euralliance's se portent bien. Ils ont réalisé en 2015 une croissance de 17% de leur chiffre d'affaires cumulés, estimé à 300 M€, et de 32% du résultat avant impôts.

 

Réunis mi-septembre à Poitiers pour leur convention bisannuelle, les membres du groupement Euralliance's ont dressé un bilan très satisfaisant de leurs activités respectives en 2015. Gilles Perrot, le patron d'Euralliance's et le président d'Acecom, confirme que « cette croissance se situe très au-delà de celle du marché IT BtoB. « Leur appartenance à Euralliance's, qui est devenu un club d'affaires plutôt qu'un groupement, n'explique que partiellement le succès de nos adhérents ».

 

Beaucoup d’acquisitions en 2015

Effectivement, certains de ses membres ont profité de leurs bonnes santés financière pour réaliser des acquisitions. Cpro a réalisé à lui seul trois opérations de croissance externe, des rachats de parcs de copieurs principalement, lesquelles lui ont permis de porter son chiffre d'affaires à 130 M€ (+23%) l'année dernière. Autre exemple, Novenci et Tétra Informatique ont également réalisé chacun une acquisition.

Quant à Efisens, l'un des derniers entrants dans Euralliance's, son chiffre d'affaires a progressé de +62% en 2015. Il aura presque doublé de taille en trois ans ! D'autres piliers du groupement, dont CFI, KPA, Quadria, ou encore DSMI par exemple ont annoncé respectivement des croissances de +13%, + 15%, +20% et +24% de leurs chiffres d'affaires sur 2015.

 

Le Cloud dope les résultats de Quadria

Enfin, Quadria a révélé sur le quick off d’Euralliance's que son chiffre d’affaires a passé la barre symbolique des 100 ME, dont 90 ME en consolidé avec Quadria (+22%), grâce notamment au Cloud et aux services managés. Le Cloud pèse désormais un tiers du chiffre d’affaires services de Quadria, soit environ 18.5 ME. Gilles Perrot a d’ailleurs révélé la sortie en octobre de la deuxième génération de sa plate-forme Cloud. Leader du groupement en matière de Cloud, il a réinvesti lourdement en 2016 pour se doter d’une infrastructure Iaas totalement orientée Software Defined. Cet intégrateur IT avait déjà investi environ 2 millions d’euros, hors personnel et ingénierie, dans son premier data center.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :