IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Le chiffre d'affaires d’IBM recule à nouveau

publié le mardi 23/04/2019

IBM démarre mal 2019. Le constructeur a présenté au premier trimestre l’un de ses moins bons chiffres d'affaires de ses dernières années. Son bénéfice net recule aussi à 1,59 milliard de dollars.

 

Les revenus d'IBM ont reculé à 18,18 milliards de dollars (-4.7%) au premier trimestre de 2019, contre quelques 19 milliards de dollars durant la même période de 2018. C’est le troisième trimestre consécutif de recul du chiffre d’affaires de Big Blue, qui avait pourtant renoué avec la croissance fin 2017, après quand même 22 trimestres consécutifs de recul de ses revenus ! Plus surprenant compte-tenu des réorganisations de 2018, le bénéfice net d’IBM recule aussi à 1,59 milliard de dollars, contre 1,7 milliard un an plus tôt.

 

IBM poursuit sa réorganisation en 2019

Le retournement de la stratégie et du portfolio d’IBM ne porte donc toujours pas ses fruits. Et sa réorganisation se poursuit en 2019. Une ligne a alerté les analystes dans le chiffre d’affaires de Big Blue au premier trimestre. Celle intitulée  « Autres » dans sa colonne Revenus. D’une valeur de 417 M$, elle est la preuve qu’IBM continue de céder des activités. Le fournisseur a d’ailleurs annoncé au premier trimestre la vente de son activité Mortgage-servicing. Il a aussi dévoilé la scission en deux entités - Cloud & Cognitive Software et Global Technology Services (GTS) – du reporting de sa division Technology Services & Cloud Plateforms. Ce faisant, Big Blue alimente un peu plus les rumeurs relatives à une prochaine cession d’une partie de ses activités services…

 

D’ailleurs, même sa célèbre division Global Technology Services (GTS), son fer de lance mondial dans les services de support et les infrastructures IT, pour le Cloud notamment, n’est pas au mieux de sa forme. Elle a vu son chiffre d’affaires reculer de 7% à 6.88 Md$ au premier trimestre 2019. Son pôle Global Business Services n’a pas fait d’étincelles non plus. Ses revenus ont stagné à 4.12 Md$.

 

Quant à Systems, sa division qui porte son portfolio de serveurs, son chiffre d’affaires a reculé lui de 11% à 1.32 Md$. Ses ventes de mainframe Z, l’activité historique d’IBM, ont même reculé de 38% ! Malgré ses résultats décevants, IBM a vu son cours de bourse progresser de près de 28% depuis le début 2019. Notamment grâce aux perspectives offertes par le rachat, fin octobre 2018, de l'éditeur de logiciels Red Hat pour plus de 33 milliards de dollars.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #CBP, #Bellin, #BellinCBP, #GUIDECLOUD.FR, #DATACLOUDADVISOR.COM

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :