IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

LDLC veut acheter le site Top Achat à son concurrent Rue du Commerce

publié le mardi 05/11/2019

Très endetté et en pleine réorganisation, l’enseigne de e-commerce LDLC prévoit de finaliser l’acquisition d’ici début 2020 de son concurrent Top Achat, une filiale du site Rue du Commerce dont l’activité est la vente en ligne, la maintenance et le service après-vente de produits informatiques et high-tech.

 

Cette nouvelle acquisition illustre, à nouveau, une accélération de la concentration entre les acteurs français et étrangers du e-commerce BtoC, dont beaucoup ont disparu ces dernières années. Créée en 1999, le site TopAchat.com est un acteur historique du e-commerce français spécialisé dans la distribution de produits informatique et high-tech. Cette acquisition, dont la finalisation est envisagée au plus tard fin mars 2020, serait réalisée intégralement en numéraire sur les fonds propres du Groupe LDLC. Cette opération devrait conforter la position de leader, lui aussi historique (1997), de LDLC dans la distribution en ligne de produits informatique et high-tech en France.

LDLC a perdu 4,3 millions d'euros sur son exercice 2018-2019

En pleine réorganisation, LDLC en a bien besoin. Après avoir affiché une perte nette de 4,3 millions d'euros sur son exercice 2018-2019, l’enseigne de e-commerce a publié pour son premier semestre 2019 un chiffre d’affaires consolidé de 222 M€, en repli de -5,4% par rapport au 1er semestre 2018-2019.

Ces chiffres font suite à l'arrêt des activités de Maginéa et le repositionnement stratégique de Matériel.net, deux opérations qui influent sur les résultats de LDLC. Mais si l'on exclut Matériel.net de ses résultats, LDLC affiche une hausse de 18,3% de son chiffre d’affaires. Ses activités BtoC augmentent de 4%, notamment grâce à la progression de ses boutiques physiques. LDLC a ouvert 7 points de vente. Quant à ses activités BtoB, elles augmentent de 4,5% à 75,5 millions d'euros

 

En parallèle, le groupe a réduit à l’automne son endettement à 41 millions d'euros, contre 61,5 millions d'euros à fin mars 2019, suite notamment à la cession de l'entrepôt de Nantes et des murs de son siège social à Limonest. Aujourd’hui, l’enseigne détient encore 10 sites, dont 5 marchands, et elle emploie 900 collaborateurs.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :