IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

La réforme de la TP met des milliers de PME IT en danger

publié le vendredi 30/10/2009
"Les nombreuses PME du secteur des Logiciels et Services vont être lourdement pénalisées par cette réforme de la taxe professionnelle (TP). Près de 8 000 entreprises, soit un tiers des entreprises de ce secteur et plus de 100 000 emplois très qualifiés sont menacés", estime la direction du Syntec Informatique. Si cette réforme passe en l'état, les entreprises IT françaises deviendront des cibles privilégiées en Europe, accélérant ainsi la concentration dans le secteur, et les licenciements...

Ayant tardé à manifester visiblement le mécontentement croissant de la profession IT, ce syndicat professionnel met désormais les bouchées doubles pour alerter les pouvoirs publics sur la menace que cette réforme sur CET fait peser sur les entreprises l'un des secteurs clé pour l'économie. En effet, la cotisation exigible au titre de la CET peut représenter près de 20% de la marge de l'entreprise : comment ces milliers de PME vont-elles pouvoir investir et se développer ? s'interroge le Syntec. "Le lissage prévu de la hausse sur 5 ans ne fait que différer le choc". Afin de limiter les conséquences négatives du remplacement de la taxe professionnelle par la CET, ce syndicat propose qu'à chiffre d'affaires et valeur ajoutée équivalents, aucune entreprise ne subisse une augmentation supérieure à 50% en 5 ans, à raison de 10% d'augmentation annuelle.
Les capacités de financement et d'investissement représentent depuis des années un frein majeur au développement du secteur IT. "A titre d'exemple, les entreprises du Logiciel investissent jusqu'à 30% de leur chiffre d'affaires en R&D, dans des secteurs aussi stratégiques pour notre pays que la santé, l'éducation, les systèmes embarqués..."

Le secteur des Logiciels et Services informatiques est un moteur de l'économie française
Avec un taux de croissance annuel moyen de 6% sur les dix dernières années, le secteur des Logiciels et Services est le plus dynamique des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC), estime le Syntec Informatiuqe. La dynamique de croissance de ce secteur est de 3 à 5 fois celle du PIB français. Les Logiciels et Services représentent aujourd'hui plus de 42 milliards d'euros de chiffre d'affaires et emploient 370 000 personnes, sans compter les emplois indirects générés par l'activité des sociétés de conseil et de services informatiques, des éditeurs et des sociétés de conseil en technologies. "Aujourd'hui plus personne ne conteste que les Logiciels & Services représentent un levier de compétitivité et de modernisation pour l'ensemble de l'économie française et de son administration".

Le secteur des Logiciels et Services informatiques est composé à plus d'un tiers de PME
Le chiffre d'affaires du secteur des Logiciels et services est réalisé pour 36% par des entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 10 M€, 7% seulement par des entreprises par des entreprises dont le chiffres d'affaires est compris entre 10 et 50 M€ et 56% est réalisé par des entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 50 M€. Ce sont les entreprises dont le chiffre d'affaires est inférieur à 10 M€ qui vont être le plus durement touchées. "Si la suppression de la taxe sur les équipements et biens mobiliers représente un progrès pour les entreprises industrielles, plusieurs milliers d'entreprises IT sont pénalisées par la création de la CET" conclut le Syntec informatique.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :