IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

L’importance des technologies SaaS pour la sécurité des réseaux

publié le jeudi 12/12/2019

On assiste à une intensification des solutions cloud de sécurité des réseaux. Rien d'étonnant à cela puisque les deux univers qui en sont responsables entrent actuellement en collision.

 

D’un côté, la cybersécurité oblige les entreprises à prendre des mesures drastiques immédiates, souvent dans un contexte voué à évoluer au fil des mois. De l’autre côté, la tendance SaaS (software-as-a-service) gagne en popularité dans le sillage du Big Data.

 

Les entreprises attendent donc de la sécurité des réseaux basée sur le cloud, suffisamment de flexibilité et de marge de manœuvre nécessaire pour protéger leurs données et leurs actifs en toutes circonstances.

 

C’est surtout le cas des PME qui peinent à défendre correctement leurs réseaux faute de temps, de budget et de compétences. Quand les infrastructures cloud et les applications se rajoutent à l’équation, rares sont les PME qui parviennent à maintenir la sécurité de leurs données et leurs réseaux.

 

Le choix d’une solution SaaS relève d’une stratégie prudente d'atténuation des risques permettant aux équipes IT de maintenir leurs mesures de sécurité à jour et alignées sur les technologies du moment, tout en tenant à distance les cybercriminels dont les menaces persistantes sont sans cesse plus sophistiquées.

 

Protection contre les menaces avancées

Dans un climat de guerre contre la cybercriminalité et de course à l’IA, les PME aux ressources limitées sont certes les plus vulnérables, mais elles ne sont pas les seules. Les grandes entreprises ont autant, sinon plus, à perdre. Et les avantages du modèle SaaS pour lutter contre les menaces dépassent de loin la seule considération de la taille de l’entreprise.

 

Toutes les entreprises, mais surtout les PME ont intérêt à migrer vers le cloud. Ceci s’accompagne d’un impératif vital : abandonner les solutions de sécurité traditionnelles si l’on veut pouvoir faire face aux menaces véhiculées par le Big Data et l’IA.

 

L’approche ATP (Advanced Threat Protection) de protection contre les menaces avancées, assure la surveillance en temps réel et la protection des réseaux par l’isolement des menaces avant qu’elles aient le temps de se propager. La technologie de « sandboxing » s’avère également être une stratégie efficace dans le cloud en ceci qu’elle permet de mieux diversifier et personnaliser les mécanismes de défense.

 

Dans les deux cas, face à la recrudescence des offensives en temps réel, les entreprises ne peuvent se contenter d’attendre la prochaine mise à niveau de leur pare-feu ou antivirus. C’est là que l’approche SaaS s’impose naturellement comme le nouveau levier de lutte contre le cybercrime des entreprises, un combat qu’elles pourraient bien gagner en se préparant convenablement.

 

Prendre le contrôle tout en renonçant à contrôler

En réponse à cette demande, il existe des offres issues des professionnels de la technologie, à tel point que les PME ne manquent sûrement pas d’alliés pour les accompagner dans la mise en œuvre de leur stratégie.

 

Le mot-clé étant le « contrôle ». Plutôt que de devoir attendre les prochaines mises à niveau de pare-feu alors que les cybermenaces ne cessent d’évoluer et de changer de tactique, les solutions SaaS, comme l’ATP et les technologies de sandboxing, permettent une réponse en temps réel et s’adaptent naturellement aux avancées technologiques à l’instar des malwares.

 

Et cette approche de contrôle ne vient pas épuiser les viviers de temps et de ressources déjà bien mobilisés. Au contraire, les solutions cloud visuelles d’analytique et de reporting œuvrent discrètement dans le cloud où elles offrent une visibilité centralisée sur les données relatives aux menaces. Le personnel IT peut alors extraire les données de son choix et s’appuyer sur des statistiques pour prendre des mesures fondées et éclairées contre les menaces identifiées.

 

Une approche tournée vers l’avenir

L’approche SaaS est par nature suffisamment provisionnée et personnalisable pour que l’on puisse retirer de l’équation le facteur de prédiction, long et coûteux. Il s’agit d’une approche tournée vers l’avenir conjuguée à la gestion des risques et de l’efficacité interne, et pilotée par un partenaire de confiance.

 

Bien entendu, les paramètres d’efficacité, de cybersécurité et de viabilité future s’inscrivent dans la durée. Le nouveau monde des affaires est déjà régi par les données dans des volumes proportionnels à la taille de l’entreprise qui les produit.

 

Déléguer ces énormes volumes de données d’importance stratégique est peut-être l'option la plus judicieuse et responsable pour ceux qui souhaitent se prémunir contre les menaces tout en profitant pleinement du meilleur de ce que le cloud a à offrir.

 

Par Jean-Marc Guignier, directeur général chez Zyxel France

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :