IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

L’email devient dynamique et sécurisé avec la technologie d’email de 3e génération (EAC)

publié le mercredi 28/06/2017

L’email a été inventé en 1971, bien avant le Web. Il a été conçu pour être la copie dématérialisée du courrier en transportant des informations statiques et non interactives. Avec l’arrivée des réseaux sociaux et le partage instantané d’informations, l’email a atteint ses limites et doit s’adapter. AppinMail, société française créée en 2015, supprime toutes ces limites grâce à sa technologie d’email de 3e génération EAC (Email Active Content).


Cette technologie améliore les caractéristiques de l’email sur trois points indispensables :


o Une sécurité accrue : garantir l’identité de l’émetteur et du récepteur des emails échangés de façon automatique. Ce manque de sécurité est la principale faiblesse de l’email dans sa forme actuelle. Il est à l’origine du SPAM et autres arnaques basées sur l’email.
o Le transport d’un contenu dynamique et interactif : Contrairement à l’email actuel, la technologie EAC autorise l’affichage d’un contenu riche (vidéos, formulaires, etc..), dynamique (mise à jour en temps réel) et interactif (cliquable).
o Une gestion automatique de la boîte aux lettres : Qui ne s’est jamais plaint d’une boîte email encombrée par des emails inutiles ou obsolètes ? Grâce à la technologie EAC, les emails qui peuvent être mis à jour comme les newsletters; ils ne s’entassent plus mais sont remplacés par les emails plus récents.


Le contenu d’un email en technologie EAC a les même capacités fonctionnelles qu’un site Web et permet donc la création de véritables applications dans l’email que l’on nomme des eApps.

 

AppInMail est le futur de l’email. Par ses fonctionnalités innovantes et efficaces, la startup a déjà convaincu de grandes entreprises des bénéfices de sa solution. Elle bénéficie aujourd’hui, par exemple, du soutien et de la confiance d’OVH, SFR ou BNP Paribas.

 

AppInMail a aussi été lauréat du concours de l’innovation de BPI France en octobre 2016.

Aucun Vote
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :