IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

L’Afdel et Syntec Numérique font cause commune sur la réforme de la JEI

publié le mercredi 30/11/2011

Fin novembre, l’Association Française des Editeurs de Logiciels (Afdel), le Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV) et le Syntec Numérique saluent le vote du Sénat rétablissant le statut de la Jeune Entreprise Innovante (JEI) dans sa version antérieure à 2011. Ces organisations professionnelles espère que le vote du Sénat incitera les députés à revenir sur la réforme de 2011, qui a limité les investissements en R&D et fragilisé les secteurs porteurs de croissance comme le logiciel, le jeu vidéo, ou les BioTechs.

 

A l’occasion de l’examen du projet de Loi de finances pour 2012, le Sénat a rétabli le statut de la Jeune Entreprise Innovante dans sa version antérieure à 2011. Rabotée lors du dernier exercice budgétaire pour une économie estimée à 57 millions d’euros, la réforme a malmené la compétitivité de près de 2 000 entreprises. Or, dans une tribune commune, les organisations professionnelles du numérique rappellent l’impact négatif et le coût de la réforme, estimée à 66 000 euros par entreprises.

 

A l’Assemblée Nationale, la Ministre du Budget Madame Valérie Pécresse a appelé de ses vœux à la création d’un Groupe de travail dédié sur la JEI pour éviter une insécurité juridique en revenant sur le dispositif de 2010. Les entreprises innovantes françaises devront donc attendre le retour du texte à l’Assemblée Nationale à la fin novembre pour savoir si la JEI, dans sa version de 2011, sera entérinée.

Moyenne: 3 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :