IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

L’État confie à Orange sa première plate-forme de Cloud public

publié le lundi 07/09/2015

Cet été, l’État confie à Orange Business Services, la filiale d’Orange dans les services BtoB, la mise en œuvre, la gestion et l’exploitation de son Cloud public. A destinationation des collectivités locales notamment.

 

On comprend mieux pourquoi cet opérateur télécoms a racheté ce printemps Cloudwatt, l’ex-opérateur de Cloud public souverain. Pour ce projet, Orange s’appuie en effet sur l’infrastructure et l’expertise  de Cloudwatt en matière de solutions Cloud Open Source (OpenStack). Lors de cette acquisition, Thierry Bonhomme, le président depuis trois ans d’Orange Business Services (OBS), avait reconnu « qu'Orange a besoin d'une offre de Cloud public sous OpenStack pour compléter ses services de Cloud privé ». Cette plate-forme de cloud public est hébergée dans les data centers d’Orange en France, à Val de Rueil notamment, et elle sera connectée au Réseau Interministériel de l’État (RIE), dont Orange est l’un des principaux fournisseurs.

 

Orange fournira aux ministères et à certains établissements publics, des services d’informatique à la demande (puissance de calcul et stockage) notamment pour leurs projets en matière de développement agile, d’Open Data et de Big Data. Les services proposés seront facturés à l’usage apportant ainsi à l’État flexibilité pour ses projets informatiques et maîtrise de ses coûts en ne payant que ce qui est réellement utilisé. Le Gouvernement réfléchit notamment au lancement d’une plateforme qui aidera les collectivités locales à consommer des logiciels à l’usage (Saas). Ce contrat est valable sur une durée de deux ans renouvelable.

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :