IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Kosc Telecom est en cessation de paiements

publié le vendredi 29/11/2019

Quatre ans après sa création, Kosc Telecom est en cessation de paiements depuis le 26 novembre 2019. Le tribunal de commerce de Paris lui avait pourtant accordé un délai pour verser à SFR les 21 millions d’euros devant régler leur litige commercial. Un rachat à la barre de l’opérateur télécoms est possible.

 

La tentative de l’Etat pour casser le quasi-monopole d’Orange et de SFR dans les réseaux télécoms est un flop retentissant. Créé en mars 2016 par Yann de Prince, avec le soutien de BPI, Kosc laisse en cette fin novembre 2019 une ardoise de 120 millions d’euros.

 

Kosc Telecom a accumulé des pertes…

L’opérateur wholesale avait démarré en 2017 la commercialisation de son réseau de 20.000 km reliant 180 agglomérations. Ensuite, l’opérateur télécoms s’était mis à vendre en gros des offres de fibre mutualisée (FTTH) dès le printemps 2018. Son réseau a commencé à engranger ses premières grandes affaires au début 2019. Or, Kosc Telecom avait besoin rapidement de liquidités en raison de l’importance des investissements financiers consentis ces trois dernières années.

L’opérateur télécoms, qui n’a pas communiquer ses chiffres en 2018 pour l’entité Kosc, enregistrait déjà une perte de 132 700 euros pour un chiffre d’affaires de 17.8 M€ en 2017. Quant à sa filiale Kosc Infrastructures, elle dévoilait en 2018 une perte de 5.53 M€ pour un chiffre d’affaires de seulement 4.39 M€.

 

… Et a échoué à lever de l’argent frais

Le tour de table de 10 millions d’euros lancé rapidement par l’opérateur télécoms a capoté en 2019 après le retrait de la Banque des Territoires. Cette filiale de la Caisse des Dépôts s’est inquiétée lorsque Kosc Telecom a été condamné en 2019 à payer presque 21 millions d’euros à SFR pour régler leur litige commercial. Cette condamnation a encouragé l’entreprise à chercher un repreneur en urgence. Sans succcès pour l’instant.

 

La donne pourrait changer la semaine prochaine si le tribunal de commerce prononce la liquidation de Kosc Telecom… Selon des indiscrétions, Bouygues ou Free, deux opérateurs télécoms qui désirent développer leurs offres sur le segment Entreprise, pourraient être candidats au rachat de l’opérateur télécoms à la barre.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#channelbp.com, #CBPMagazine, #CBP,

#DATACLOUDADVISOR.COM, #Bellin, #BellinCBP

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :