1st European collaborative IT BtoB webmagazine

KKR parvient finalement à racheter BMC Software

publié le mercredi 30/05/2018

BMC Software change – à nouveau - d'actionnaire. Le fonds d'investissement KKR rachète fin mai les actions de cet éditeur spécialiste de l'ITSM détenues par le consortium Bain Capital, Golden Gate Capital, GIC, Insight Venture Partners et Elliott Management.

 

Deuxième tentative de rachat, réussie cette fois, de BMC Software par le fonds d'investissement KKR. Au printemps 2013, deux sociétés privées d’investissements, KKR & Co et TPG Capital, avaient formé un consortium pour reprendre BMC Software. Malheureusement pour eux, les actionnaires de l'éditeur avaient donné à l'époque la priorité à leur concurrent, le consortium Bain Capital, Golden Gate Capital, GIC, Insight Venture Partners et Elliott Management.

 

Le prix offert pour cet éditeur américain créateur de logiciels et services d'administration de systèmes (ITSM) n'a pas été communiqué. En 2013, le groupe d'investisseurs emmené par Bain Capital, Golden Gate Capital avait racheté puis privatisé BMC Software pour environ 6,9 milliards de dollars. N'ayant pu mener à bien son entrée en bourse, ni un éventuel rapprochement avec CA Tech en 2017, les actionnaires de BMC Software ont opté pour sa revente au fonds d'investissement KKR.

 

La stratégie commerciale de BMC Software est assez orientée indirecte historiquement. En France, les principaux partenaires de l'éditeur sont Adelius, Devoteam, Capgemini, etc.

 

Il est intéressant de noter que Bain Capital se désengage de BMC Software alors qu'il est très actif sur... IBM. L'implication du fonds dans la restructuration en cours de Big Blue sur ses pôles Watson et GTS pose question en interne. Certains salariés se demandent désormais si IBM ne prépare pas, à l'instar de HP en 2017, et sur les conseils de Bain Capital, une scission du groupe en deux pôles. D'un côté, on trouverait ses activités Cloud/AI/R&D et services. Et de l'autre, une puissante branche Services IT qui inclurait le Conseil, divers services IT, dont l'infogérance, et l'offshore. IBM irait-il jusqu'à céder l'un d'elles ?

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :