1st European collaborative IT BtoB webmagazine

Jericho Capital s’oppose, à son tour, à une fusion inversée entre Dell EMC et Vmware

publié le mardi 13/03/2018

Après la banque d’affaires américaine Morgan Stanley en février, c’est au tour du fonds Jericho Capital d’estimer en mars qu’une fusion inversée entre Dell EMC et leur filiale Vmware pénaliserait les actionnaires de cette dernière.

 

Encore un actionnaire qui descend en flèche l’éventuel projet du groupe Dell EMC de réaliser en 2018 une fusion inversée avec sa filiale Vmware. Dans une lettre dévoilée le 12 mars, le fonds new-yorkais Jericho Capital, qui détient 1.8% du capital de Vmware tire à boulets rouges sur Dell EMC : "Même l'observateur le plus neutre peut voir que Vmware ne gagne rien en muselant sa croissance plus rapide, sa trésorerie nette, son activité logicielle hautement stratégique avec le poids mort que représente la croissance plus lente de Dell, entité lourdement endettée, et qui dépend historiquement du matériel", déclare Josh Resnick, l’un des dirigeants de Jericho Capital.

 

En février 2018, Morgan Stanley partageait cette analyse. La banque d’affaires américaine estimait même qu’une fusion inversée, qu’elle qualifiait alors de «pire des cas» pour les actionnaires de Vmware, dévaluerait de 28 milliards de dollars la valorisation de Vmware.

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com

#CBPMagazine, #BellinCBP, #GUIDECLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :