IT BtoB European Collaborative Webzine for leaders

Jean-Louis Bouchard revient aux commandes d’Econocom !

publié le mardi 06/11/2018

Coup de théâtre, le fondateur de l’intégrateur IT belge est redevenu à 76 ans le PDG d’Econocom à la place de… Robert Bouchard, son fils, qui quitte l'entreprise. Econocom annonce également le départ de son directeur financier, David Krieff, qui est remplacé par Jean-Philippe Roesch, l'ex-DG d'Econocom pendant 10 ans.

 

Que se passe-t-il à la tête d’Econocom ? Le conseil d'administration a débarqué Robert Bouchard le 5 novembre 2018 et invité son père, Jean-Louis Bouchard, à reprendre immédiatement ses fonctions de PDG (CEO).

 

Robert Bouchard quitte Econocom…

Une décision qui survient 7 mois après que ce même conseil d'administration ait officialisé, le 22 mars 2018, la promotion de Robert Bouchard à la tête de cet intégrateur IT belge. Pire, le fils du fondateur quitte Econocom, comme l’indique le communiqué officiel du 5 novembre, qui précise que « Ce dernier et le directeur financier David Krieff quittent leurs fonctions opérationnelles au sein du groupe ».

Cette double démission de cadres-clés chez Econocom, conjuguée au retour du patriarche aux manettes à 76 ans, est un désaveu de la politique conduite par Robert Bouchard de la part du conseil d'administration, toujours présidé par Jean-Louis Bouchard depuis sa promotion.

La crise est d'autant plus sérieuse que Jean-Louis Bouchard fait monter sa garde rapprochée en première ligne. Il a demandé à Jean-Philippe Roesch, qui a été directeur général du groupe durant 10 ans jusque fin 2016, de revenir pour gérer les fonctions support et en particulier la Direction Financière du groupe.

 

… malgré un parcours sans faute au sein du groupe

Pourtant, le fondateur d’Econocom était très louangeur à l’égard de son fils en mars 2018. Jean-Louis Bouchard estimait alors que « Robert a toutes les qualités pour assumer ses nouvelles fonctions et conduire le groupe, avec succès, dans une nouvelle phase de développement et de création de valeur. Point très important, il partage et incarne pleinement les valeurs et l'esprit entrepreneurial du groupe. Comme moi, il est convaincu de la pertinence et de la puissance de notre modèle original de développement ». Robert Bouchard avait intégré Econocom en 2009 en tant que membre du conseil d'administration. Puis en 2015, il en prenait la vice-présidence et devenait également président du Comité d'Audit du groupe pendant deux ans. En 2016, Robert Bouchard a pris des fonctions opérationnelles puis est nommé directeur des opérations (COO) d'Econocom en 2017.

 

Econocom redresse la barre après son violent décrochage en bourse

Ce changement de patron survient alors que l’intégrateur IT belge s’était apparemment remis de son violent décrochage (-26%) en bourse début juillet à Paris. La chute du cours de l’action Econocom faisait suite à un sérieux avertissement sur ses résultats pour le premier semestre 2018. L’intégrateur IT avait alors atteint son plus-bas financier depuis 2014. Sa capitalisation était même passée sous le milliard d’euros.

L’intégrateur franco-belge de services et produits informatiques a redressé la barre entre-temps. La preuve, Econocom a annoncé mi-octobre que son chiffre d'affaires augmentait de 13,5% au cours des neuf premiers mois de l'année pour atteindre 1,94 milliard d'euros. Toutes les activités d’Econocom sont d’ailleurs en hausse, et surtout dans son pôle Produits et solutions, qui a enregistré une croissance de 35% sur la période, dont 9,4% en organique. L'activité Services a quant à elle progressé de 16,1%, dont 5% en pure croissance organique. En effet, Econocom a encore réalisé plusieurs acquisitions cette année.

 

Jean-Louis Bouchard se veut rassurant sur les résultats d’Econocom

Jean-Louis Bouchard se veut rassurant désormais : « Mes priorités sont simples et claires : être au rendez-vous de nos objectifs de fin d'année 2018 et préparer une nouvelle phase de développement du groupe ». Econocom a d’ailleurs confirmé en octobre son objectif de réaliser un résultat opérationnel courant (ROC) de 120 millions d'euros sur son exercice 2018. Selon son plan stratégique à 5 ans présenté en octobre 2017, baptisé E for excellence, Econocom prévoit de doubler son ROC d’ici à 2022 pour le porter à 300 M€. Soit une marge opérationnelle d’environ 7,5% contre 5,2% en 2017. Un objectif plus difficile à atteindre si Econocom et son futur nouveau directeur financier manquent leurs objectifs en 2018.

 

2e comeback de Jean-Louis Bouchard

On assiste ici au 2e comeback de Jean-Louis Bouchard aux manettes de l'une de ses entreprises. Et à chaque fois pour aider Econocom à traverser un moment critique. La première fois, le fondateur et PDG d’Econocom rachetait en 2010 ECS, une filiale de la Société Générale. Jean-Louis Bouchard redeviendra alors PDG de cette société spécialisée dans la location, la maintenance et le financement IT qu’il avait fondé 10 ans plus tôt !

 

Olivier Bellin

bellin@channelbp.com,

#CBPMagazine, #channelbp.com, #Bellin, #CBP, #GUIDECLOUD

Moyenne: 5 (1 vote)
Réseaux sociaux :
Twitter Facebook Google LinkedIn

Autres articles sur le même sujet :

Mots clefs :